Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Festival : les poids-lourds du NOS Alive

Festival : les poids-lourds du NOS Alive
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

La saison des festivals bat son plein et en ce moment, au Portugal, a lieu le NOS Alive, près de Lisbonne, un évènement qui accueille près de 50.000 personnes tous les jours face à plusieurs scènes...

Un invité de marque cette année, une des stars de la musique lusophone, le rapper brésilien Emicida.

Il déclare : "Nous, au Brésil, nous sommes allés aussi loin que possible en tant que société inégalitaire, d'un point de vue social et racial. Il est urgent que nous parlions de ces inégalités pour que notre société évolue mieux".

Sur la scène du NOS Alive aussi, les Ecossais de Mogwaï, inventeurs d'un certain post-rock il y a vingt ans... Aujourd'hui grands garçons et pères de familles, ils nous parlent politique et Brexit : "C'est une catastrophe. C'est embarrassant. Je ne sais pas comment un si petit groupe de gens - et des gens stupides - ont pu tellement parler. Donc tout a basculé et ce sera plus difficile pour les jeunes groupes. Pour nous, ça ira, mais pour ceux qui sont plus jeunes, qui ne peuvent pas se permettre de payer tous ces visas, c'est un désastre complet."

"C'est génial, j'adore ! dit une Irlandaise. Pas de pluie, pas de boue, de la bière, du soleil, de la bonne musique"

"Je suis venue surtout pour voir The Cure", dit cette Portugaise.

Eh oui car l'une des têtes d'affiche de cette édition, c'était le groupe culte de Robert Smith, tout en rouge à lèvres et cheveux crêpés, comme il y a trente ans...

A voir ce samedi, d'autres survivants du siècle dernier, comme les Chemical Brothers, ou les Smashing Pumpkins.