Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Le meilleur du rock est au festival NOS Alive au Portugal

Le meilleur du rock est au festival NOS Alive au Portugal
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Au Portugal aussi, l'été rime avec festival. L'un des plus importants du pays, c'est NOS Alive : trois jours de rock et de musique alternative répartis sur sept scènes à Algés près de Lisbonne. The Cure, Thom Yorke ou encore Vetusta Morla ont fait danser un public enthousiaste.

"C'est la deuxième fois que je viens à ce festival et c'est génial ! Franchement, il y a une bonne atmosphère et on a un ticket pour trois jours, donc c'est nickel !" se réjouit une spectatrice française de ce festival NOS Alive qui vient de se tenir du 11 au 13 juillet 2019 près de Lisbonne et qui a réuni plus de 150.000 personnes venues de tous les continents.

Parmi les têtes d'affiche du premier jour, on peut citer The Cure qui a revisité ses 40 ans de carrière et les Ecossais de Mogwai. Après le show, euronews a demandé à l'un de ses membres Barry Burns ce qu'il pense du Brexit.

"C'est une catastrophe, c'est embarrassant, je ne comprends pas comment l'opinion d'un petit groupe de gens stupides a pu avoir un tel impact," insiste le musicien. "C'est difficile pour moi parce que je vis en Allemagne," renchérit-il, "ce sera encore plus dur pour moi d'obtenir un permis de résidence sur place, donc c'est comme si tout avait basculé."

Revendication et bon son

Le rappeur brésilien Emicida a de son côté, fait chavirer la scène Clubbing. Au micro d'euronews, l'artiste veut alerter sur les questions raciales et les inégalités sociales dans son pays. "Nous jouons avec le feu quand on fait comme lors des dernières élections au Brésil, quand on donne la présidence de la République à quelqu'un de totalement irresponsable," assure-t-il. "Donc je crois qu'il est urgent de parler de ces inégalités pour que nous puissions aller vers une meilleure société," lance-t-il.

Le deuxième jour, Gossip et Vampire Weekend ont enflammé la scène principale. Sur une autre toute proche, Cut Copy a fait danser les spectateurs après une performance hors du commun de Grace Jones.

NOS Alive se veut tout public : les femmes enceintes avaient un espace réservé.

Rock espagnol engagé

Le troisième jour a été marqué par le concert de Vetusta Morla. Les stars du rock indépendant espagnol nous ont donné leur sentiment sur le parti d'extrême-droite Vox qui progresse dans leur pays.

"Les gens de ce parti présentent des solutions qui sont fausses et mensongères et prônent une idéologie qui méprise totalement les droits de l'homme," estime Juanma, membre du groupe. "Or ce sont les droits de l'homme qui selon nous, devraient régir la coexistence entre les populations et les nations," affirme-t-il.

Marina, Thom Yorke, Gavin James et les Smashing Pumpkins entre autres ont clôturé le festival en beauté.