Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Nettoyage, recyclage et écotourisme autour du Lac Tisza en Hongrie

Nettoyage, recyclage et écotourisme autour du Lac Tisza en Hongrie
Tous droits réservés
Euronews Budapest
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Dans l'est de la Hongrie, des milliers de tonnes de déchets sont stoppés chaque année par le barrage de Kisköre. Au total 6 000 tonnes de débris et poubelles sont charriés jusqu'ici par la rivière Tisza depuis l'Ukraine et la Roumanie. On ne voit ici que la surface, mais à certains endroits, les déchets peuvent s'accumuler jusqu'à trois mètres de profondeur...

“On peut trouver de tout ici, des sacs et bouteilles en plastiques, malheureusement des vieux réfrigérateurs et des chaudières".

Cette année, le nettoyage est pris en charge par le gouvernement et une ONG dénommée PET Kupa qui intervient dans la séparation et le recyclage des déchets. Le centre de traitement régional de l'eau est responsable de la logistique. La fondation Coca-Cola, dont l'un des objectifs est la préservation de l'eau finance, en partie l'opération.

Tout d'abord, les déchets doivent être retirés de la rivière et triés.

"En ce moment, ils transfèrent les déchets qu'ils ont ramassés au barrage, sur cette barge, pour pouvoir les trier. C'est-à-dire qu'ils séparent le bois flotté des déchets plastiques, verres et autres" nous explique Zsolt Tamás, expert de l'ONG PET Kupa.

Les déchets viennent donc de deux pays frontaliers, l'Ukraine et la Roumanie, notamment après des inondations ou de fortes précipitations. Le barrage de Kisköre les bloquent, épargnant ainsi la pollution de la longue rivière Tisza en aval, un affluent du Danube.

La ville de Tiszafüred, à 35 km au nord-est du barrage, a été fondée dans les années 50. Depuis 1973 et la création du lac artificiel de Tisza, le plus grand lac d'eau douce du pays, la ville a connu un nouvel essor touristique et écologique.

Ici, comme au Danemark, on peut faire un tour de canot en échange d'un sac de déchets. Explications de Sándor Balázs, guide touristique sur le Lac Tisza :

"Des opérations comme celle de l'ONG PET Kupa ont lieu la plupart du temps sur la rivière Tisza. Mais nous, qui sommes des guides touristiques, nous pouvons entrer sur le territoire de la réserve et du parc national. Seuls les guides et les pêcheurs y ont autorisés et nous voulons aussi prendre part au nettoyage de ces zones en faisant participer les touristes d'une manière ludique."

Et notre notre reporter hongroise, Nora Shenouda, de conclure :

"Même si la quantité de déchets n'attire pas l'attention autour du Lac Tisza, les habitants nous ont dit qu'un homme avait tout de même ramassé 60 de ces énormes sacs de poubelles au cours des deux dernières semaines passées dans la région."

Nora Shenouda, Euronews Budapest