PUBLICITÉ

Espagne : manifestations contre le surtourisme aux îles Canaries

Manifestation contre le surtourisme aux îles Canaries, avril 2024.
Manifestation contre le surtourisme aux îles Canaries, avril 2024. Tous droits réservés EBU
Tous droits réservés EBU
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Des milliers de personnes sont descendues dans les rues des îles Canaries samedi pour demander une refonte urgente de l'industrie touristique de l'archipel espagnol.

PUBLICITÉ

Les manifestants ont notamment réclamé une limitation du nombre de touristes, arguant que le modèle actuel, vieux de plusieurs décennies, a rendu la vie inabordable et écologiquement insoutenable pour les résidents locaux.

Les manifestations, qui se déroulent sous la bannière "Canarias tiene un límite" (Les Canaries ont une limite), sont soutenues par des groupes de défense de l'environnement tels que Greenpeace, WWF, Ecologists in Action, Friends of the Earth et SEO/Birdlife.

"Les îles Canaries disent que trop, c'est trop. Il y a une limite. Nos ressources et notre population n'en peuvent plus, estime Victor Martín, membre de la plateforme "Canarias se agota". Les conditions de notre environnement continuent de se détériorer et la précarité de nos résidents aussi. Nous disons donc que trop c'est trop, que les îles Canaries s'épuisent et que nous devons changer. Nous devons passer à un autre modèle".

"Nous voyons constamment comment différentes zones protégées des îles Canaries sont littéralement piétinées et, bien sûr, nous devons investir beaucoup plus de ressources pour prendre soin de la chose la plus précieuse que nous ayons, en contrôlant les zones naturelles et en les surveillant, ce qui n'est en aucun cas fait par les administrations publiques", affrime Alfonso Boullon, l'un des porte-parole de la plateforme "Salvar La Tejita".

"Nous demandons un changement dans le modèle de croissance illimitée du tourisme, explique Rosario Correa, secrétaire de la plateforme "Salvar Chira-Soria". Nous ne sommes pas contre le tourisme, nous sommes contre un modèle qui nous a conduits à la détérioration de notre terre, de notre peuple, parce que les profits et la croissance du tourisme ne se reflètent pas dans la société."

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Votre paradis, ma misère : des habitants des îles Canaries se mobilisent contre le tourisme de masse qui a atteint son point de rupture

Pourquoi les habitants de Malaga se battent contre le surtourisme ?

La surfréquentation, défi grandissant des professionnels du tourisme