Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Plusieurs Etats-membres de l'ONU réclament la fin des attaques en Syrie

Plusieurs Etats-membres de l'ONU réclament la fin des attaques en Syrie
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Plusieurs membres du Conseil de sécurité de l'ONU réclament la fin des attaques en Syrie et pointent du doigt la Russie, l'accusant de frappes aériennes dans une zone où se trouvaient des civils. Selon Marc Pecsteen de Buytswerve, représentant permanent de la Belgique auprès des Nations unies :

Trois membres de la délégation en charge de la situation humanitaire en Syrie, le Koweït, l'Allemagne et la Belgique, ont fermement condamné les frappes aériennes en cours qui touchent les civils du nord-ouest de la Syrie, y compris les installations et le personnel médical. Ils réitèrent la nécessité de faire en sorte que les auteurs de violations graves du droit international humanitaire aient à répondre de leurs actes

Le coordonnateur des secours d'urgence de l'ONU a demandé de mettre fin au massacre et de respecter le droit international humanitaire en garantissant l'accès aux zones actuellement inaccessibles à l'aide humanitaire.

De son côté, la Russie s'est défendue face aux accusations dont elle fait l'objet et a démenti avoir bombardé des installations civiles. D'après Vassily Nebenzia**, représentant permanent de la Fédération de Russie auprès de l'ONU** :

L'enquête menée par notre ministère de la Défense et notre centre de gestion des conflits a démontré qu'il n'y a eu aucune attaque dans neuf des onze installations prétendues. Et les deux autres ont été partiellement endommagées. Mais, comme le démontre l’enquête, elles n'ont pas été endommagées par les forces aériennes russes