Belgrade étrille le Premier ministre kosovar

Belgrade étrille le Premier ministre kosovar
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le président serbe évoque une "ruse" pour reporter les discussions entre les deux pays.

Belgrade étrille le Premier ministre kosovar, au lendemain de sa démission. Pour le président serbe, Aleksandar Vucic, il s'agirait d'une "ruse" pour gagner en popularité, à quelques mois des élections qui pourraient se tenir à l'automne, mais aussi pour différer les discussions entre les deux Etats.

PUBLICITÉ

Ramush Haradinaj a annoncé ce vendredi qu'il quittait ses fonctions pour répondre d'accusations de crimes de guerre devant la justice internationale.

Le chef du gouvernement kosovar doit être convoqué la semaine prochaine en tant que "simple citoyen" par le tribunal spécial international sur le Kosovo .

La juridiction est chargée d'enquêter sur les crimes présumés de la guérilla albanaise, incarnée par l'UCK, qui ont été commis au Kosovo à l'encontre des Serbes, des Roms et des opposants albanais au groupuscule, pendant le conflit qui a débuté en 1998, mais aussi au cours des années qui ont suivi.

Le tribunal qui siège à La Haye a été créé en 2015. Financé par l'Union européenne, il applique les dispositions du droit kosovar.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Période de flou au Kosovo, après la dissolution du parlement

Belgrade à l'heure de la Marche des fiertés

Le changement climatique fait des ravages en Serbie