Détroit d'Ormuz : "déviez votre cap !"

Détroit d'Ormuz : "déviez votre cap !"
Tous droits réservés WANA/Reuters TV
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Un enregistrement audio dévoile les échanges entre les Gardiens de la révolution et le Stena Impero avant l'arraisonnement du tanker par des soldats iraniens.

PUBLICITÉ

Sur l'enregistrement audio rendu public ce dimanche, des Gardiens de la révolution demandent au tanker Stena Impero de dévier sa trajectoire

Londres confirme l'authenticité de cet échange qui a eu lieu vendredi peu avant que des soldats iraniens n'arraisonnent le tanker Stena Impero qui vogue sous pavillon britannique

L'opération après que Gibraltar a décidé de prolonger la détention du pétrolier iranien Grace 1.

Dans un tweet, le ministre iranien des Affaires étrangères explique que son pays garantit la sécurité du détroit d'Ormuz et conjure Londres à cesser de participer à ce qu'il appelle le "terrorisme économique" américain.

L'affaire fait la une des journaux en Iran où une partie de la presse soutient la position ferme des autorités : certains éditoriaux estiment que leur pays était dans l'obligation de riposter.

"Notre pays a maintenant atteint une telle fierté et une telle force qu'il peut répondre à tous les actes maléfiques de Grande-Bretagne. C'est pour nous une source de fierté" dit un homme interrogé dans la rue à Téhéran.

De son côté, le chef de la diplomatie britannique Jeremy Hunt estime que le Stena Impero a été "saisi dans les eaux territoriales du Sultanat d'Oman et violation flagrante du droit international."

Le sultanat d'Oman, l'Allemagne, la France et l'Union européenne se sont joint à la Grande-Bretagne pour demander à Téhéran de relâcher le Stena Impero

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Allemagne pourrait-elle rejoindre une mission navale américaine dans le détroit d'Ormuz ?

Saisie du Stena Impero : réunion de crise à Londres, enquête de Téhéran

Moyen-Orient : les États-Unis tentent d’éviter une escalade du conflit