Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Saisie du Stena Impero : réunion de crise à Londres, enquête de Téhéran

Saisie du Stena Impero : réunion de crise à Londres, enquête de Téhéran
Tous droits réservés
Iran, ISNA/WANA via REUTERS
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Soupçonnés de "non-respect du code maritime international" par Téhéran, le pétrolier britannique Stena Impero et ses 23 membres d'équipage sont toujours retenus au large du port de Bandar Abbas, dans le sud de l'Iran, depuis vendredi.

Une situation illégale et inacceptable pour Londres. La Première ministre britannique Theresa May a annoncé tenir une réunion interministérielle de crise ce lundi. La dirigeante britannique, qui quittera ses fonctions mercredi, veut faire le point avec son gouvernement et aborder la question du maintien de la sécurité dans le golfe.

Son chef de la diplomatie Jeremy Hunt a obtenu le soutien de la France et de l'Allemagne qui se joignent à la Grande-Bretagne pour réclamer la sécurité du passage des navires dans le détroit d'Ormuz. Et le parlement britannique envisagerait des sanctions.

Selon Téhéran, le navire est "entré en collision avec un bateau de pêche" et les autorités iraniennes ont ouvert une enquête sur les "causes" de l'accident. Mais Londres récuse cette thèse et surtout, affirme que le pétrolier se trouvait dans les eaux territoriales d'Oman et que Téhéran n'avait donc pas le droit de l'intercepter.

Ce dimanche, le gouvernement britannique a confirmé l'authenticité d'un l'enregistrement où l'on entend les Gardiens de la révolution iranienne demander au navire de faire demi-tour et l'intervention d'un officier d'un bateau de guerre britannique leur expliquait qu'ils n'ont pas le droit d'intercepter le Stena Impero.

Verbatim de l'échange original :

Côté iranien : "You obey, you will be safe. If you obey you will be safe. Alter your course to 360 degrees immediately, over."

Côté britannique : "Separ navy patrol boat this is British warship Foxtrot 236, your request that you are transmitting to the Stena Imperio (unintelligible) hinder and impede her passage. You must not impair, impede, obstruct or hamper the passage of the MV Stena Impero. She is (unintelligible) strait. Please confirm that you are not intending to violate international law by unlawfully attempting to board the MV Stena."

Côté iranien : "Foxtrot 236 this is separ navy patrol boat. No challenge is intended, no challenge is intended. I want and expect the ship for security reason, over."

Il faut savoir que la saisie de ce pétrolier est survenue quelques heures après la décision de la Cour suprême de Gibraltar de prolonger de 30 jours la détention d'un pétrolier iranien cette fois-ci, le Grace1.

Sur Twitter, l'ambassadeur d'Iran à Londres Hamid Baeidinejad a exhorté le gouvernement britannique "à maîtriser (les) forces politiques intérieures qui veulent une escalade des tensions". L'Iran, a-t-il ajouté, "est prêt pour différents scénarios".