Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

L'opposition britannique atterrée par la victoire de Boris Johnson

L'opposition britannique atterrée par la victoire de Boris Johnson
Tous droits réservés
REUTERS/Peter Nicholls/Φωτογραφία αρχείου
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

C'est un homme satisfait qui rejoint ses bureaux, après sa victoire écrasante . Boris Johnson, le nouveau Premier ministre britannique, élu par les membres de son parti. Un candidat décrié, qui inquiète l'opposition.

Jeremy Corbyn, chef du Parti travailliste et chef de l'opposition :

"Eh bien, il a été élu par moins de cent mille personnes et il a été élu sur un programme qui semble être des déductions fiscales pour les plus riches et une sortie sans accord de l'Union européenne. Je pense qu'il doit réfléchir un peu plus attentivement à la voie que nous prenons. Partir sans accord serait très, très dommageable pour l'approvisionnement en médicaments du service public de santé, pour notre système agricole, pour notre industrie manufacturière et pour notre économie dans son ensemble. Et cela le conduira directement vers une sorte d'accord commercial particulier avec Donald Trump, qu'il négociera dans une position très affaiblie."

Lorsqu'il était maire de Londres, Boris Jonhson a continué ses frasques et ses sorties fracassantes, parfois insultantes. Son successeur est soucieux.

Sadiq Khan, maire de Londres :

"Je suis profondément contre ses idées sur le Brexit. Je pense qu'il a tort concernant un Brexit sans accord. Je m'inquiète pour notre ville en ce qui concerne l'emploi, par rapport à la croissance, par rapport à la prospérité si nous quittons l'Union européenne."

Devant le parlement, les anti-Brexit expriment leur crainte : que Boris Johnson ne soit la marionnette du leader europhobe et populiste Nigel Farage.