Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Russie : l'opposition sous pression

Russie : l'opposition sous pression
Tous droits réservés
REUTERS/Maxim Shemetov
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Une nouvelle manifestation doit se tenir à Moscou, ce samedi pour réclamer des élections libres en Russie. La semaine dernière, un rassemblement autorisé avait réuni plus de 22 000 personnes, venues dénoncer l'exclusion des candidats d'opposition du scrutin de septembre, qui permettra d'élire les membres du parlement municipal. La commission électorale semble temporiser.

"Les candidats ont maintenant la possibilité de faire appel, à leur convenance, soit devant un tribunal, soit devant la Commission électorale centrale, afin que nous puissions étudier soigneusement à notre niveau si les refus étaient légitimes", affirme Ella Pamfilova, présidente de la commission électorale centrale russe. "Nous le ferions en toute transparence avec les candidats eux-mêmes, avec la presse et avec les experts. Si l'on considère que dans un certain nombre de cas, ou peut-être dans tous les cas, ces refus étaient illégaux, la Commission électorale centrale ferait tout ce qui est en son pouvoir pour rétablir leur droit de vote et leur statut de candidat".

A ce jour, 14 candidats ont été exclus du scrutin, plusieurs d'entre eux ont été emprisonnés, ou ont vu leur domicile perquisitionné

"Plus largement, il s'agit de savoir s'il est possible, ou non, de participer légalement aujourd'hui à la vie politique en Russie", observe Dmitry Gudkov, candidat exclu des élections municipales de Moscou." On parle du pays dans lequel on vit : soit c'est un pays normal, moderne et démocratique, soit c'est un État policier, autoritaire, qui décide à notre place de ce que nous devons dire, écrire, là où nous devons aller et ce que nous devons penser".