DERNIERE MINUTE

Judo : deuxième jour du Grand Prix de Zagreb 2019

Judo : deuxième jour du Grand Prix de Zagreb 2019
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Pour ce deuxième jour du Grand Prix de Zagreb, les enfants croates ont eu l'occasion de s'entraîner sur l'un des tatamis de la compétition. Une expérience fantastique pour ces futurs judokas, venus acclamer leurs idoles pour les phases finales.

Le compétiteur du jour est Takanori Nagase. Fort de sa victoire au Canada début juillet, le Japonais est apparu en confiance. Il affrontait le même adversaire qu'à Montréal, Antoine Valois-Fortier. Même tarif, victoire de Takanori Nagase.

"Malgré le fait que Valois-Fortier et moi-même ayons combattu plusieurs fois et que cela rend les choses plus difficiles, je dois juste me concentrer sur mon judo. Mon corps a réagi spontanément pour réaliser un Ippon" explique le Japonais qui ne participera pas aux mondiaux de Tokyo, mais qui pourrait marquer des points en vue des Jeux Olympiques de 2020.

Chez les femmes, Gemma Howell a affronté plusieurs fois la champion européenne néerlandaise Kim Polling. Pour cette finale, la Britannique obtient un Waza-ari grâce à un Ō-uchi-gari vers la fin du match.

Gemma Howell, qui remporte donc deux victoires en deux tournois nous livre les secrets de sa réussite en finale. "Je savais que je devais essayer de perdre du temps sur le sol et j'avais le bras bien tendu" explique-t-elle. "Je l'ai donc serré dans mes bras, comme si elle était le meilleur nounours du monde en espérant que le chronomètre tourne aussi vite que possible. Alors oui, j'étais heureuse quand je me suis levé et qu'il ne restait que 2 secondes" précise-t-elle.

L'Israélien Butbul a vécu une journée fantastique en enchaînant des Ippons, tous plus impressionnants les uns que les autres. Le judoka fait son chemin en battant les meilleurs de la catégorie des moins de 73 kg, notamment le spécialiste du Waza-ari, le russe Denis Iartcev. En finale, le combat était serrée, mais l'Israélien s'impose contre le Canadien Margelidon.

Alors que la championne olympique slovène Tina Trstenjak a remporté la compétition chez les moins de 63 kg, le russe Denis Iartcev a réalisé le mouvement du jour lors de son combat pour le bronze. Grâce à un contre sur le Japonais Tatsukawa, Iartcev a apporté la confirmation que dans le judo, l'efficacité l'emporte sur l'effort.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.