Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

L'île chinoise de Sanya veut sa place au soleil dans le tourisme international

L'île chinoise de Sanya veut sa place au soleil dans le tourisme international
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Sanya, dans le sud de l'île de Hainan en Chine, est un paradis tropical en plein essor touristique. La ville promet une expérience culturelle unique grâce à son mélange de tradition et de modernité. C'est ce que nous fait découvrir notre journaliste Damon Embling dans ce premier épisode de Discover Sanya.

Au bord de la mer de Chine méridionale, la côte de Sanya sur l'île de Hainan s'étend sur 258 km et abrite 19 baies et plages. Cette ville qui jouit d'un climat tropical est un pôle d'attraction pour des touristes de plus en plus nombreux.

À l'intérieur des terres, les paysages de nature laissent la place à un décor de montagne et de forêt tropicale.

"Sanya est la seule station balnéaire tropicale de Chine : il y a le soleil, la mer et les plages, le climat est idéal," affirme Zheng Conghui, directeur général adjoint de l'agence de développement touristique Sanya Tianya Haijiao. "Nous avons aussi de très bons hébergements pour les touristes : toutes les chaînes hôtelières sont représentées à Sanya et vous avez également l'opportunité de découvrir la culture spécifique et traditionnelle de la Chine," souligne-t-il.

Traditions

Fièrement dressée au-dessus de la mer, la statue de Guanyin Pusa atteint 108 mètres de haut. C'est la pièce maîtresse de la zone touristique et culturelle de Nanshan qui donne un aperçu de certains aspects de la culture et des traditions chinoises.

"C'est un site touristique de Sanya qui est lié à notre histoire et à notre culture et qui a une connotation bouddhiste," nous décrit Thomson Zhang, directeur de Sanya Travel Guide. "La statue de Guanyin a trois visages représentant la paix, la sagesse et la compassion," montre-t-il avant d'ajouter : "Vous pouvez aussi visiter le temple de Nanshan : on y trouve des statues de Bouddha très impressionnantes."

Île artificielle

Sanya est à la fois, traditionnelle et moderne. Sa baie abrite notamment l'île Phénix surnommée la Dubaï asiatique.

"L'île Phénix est une île artificielle dont le développement se fait en deux étapes," fait remarquer Thomson Zhang. "La première, ce sont les appartements de luxe, les hôtels et les terminaux internationaux pour les navires de croisière : ce qui veut dire que nous accueillons des visiteurs du monde entier," indique-t-il.

"Lors de la deuxième étape, nous construirons d'autres infrastructures pour les croisiéristes avec un parc à thème et un centre commercial duty free," précise-t-il.

L'île Phénix

Complexe hôtelier et de loisirs

Un peu plus loin sur la côte, nous découvrons le complexe hôtelier Atlantis. Une tour de 55 étages domine la plage de Haitang sur un vaste site qui a nécessité un investissement de près d'un milliard et demi d'euros. L'établissement propose des suites avec vue sur son immense aquarium : d'une capacité de 13 millions et demi de litres d'eau de mer, il abrite plus de 80.000 créatures marines.

L'Atlantis qui fait déjà le plein auprès des touristes chinois entend aussi développer sa clientèle étrangère.

"Nous essayons de nous placer sur les marchés sud-coréen et européen," explique Heiko Schreiner, directeur général d'Atlantis Sanya. "De nombreuses liaisons aériennes vers l'Europe ont été lancées avec le soutien du gouvernement de Sanya, nous nous appuyons sur le succès de notre marque à Dubaï pour faire venir davantage de touristes internationaux à Sanya," déclare-t-il.

Suite à l'hôtel Atlantis Sanya

Nouvelles liaisons aériennes

Un vol direct relie déjà Londres à Sanya, ce qui facilite la desserte de l'île de Hainan depuis l'Europe. De nouvelles liaisons sont prévues avec l'Allemagne.

Aujourd'hui, les visiteurs originaires de 59 pays peuvent séjourner sur place pendant trente jours sans obligation de visa.

Dima Pylypchuk et Lilia Senky, tous deux âgés d'une vingtaine d'années, ont fait le déplacement depuis Kiev, la capitale ukrainienne.

"Les paysages sont magnifiques, on est captivé par tout ce qui nous entoure, tout est proche, la ville n'est pas si grande," indique Dima. "Et la mer est très chaude et très belle," renchérit son amie Lilia. "Cela vaut vraiment le coup de faire douze heures de vol depuis Kiev parce que c'est vraiment incroyable," assure le jeune homme.

Ceux qui visitent Sanya ont aussi l'opportunité de faire du shopping dans un gigantesque centre commercial duty free qui ressemble à un papillon vu du ciel et où près de 300 marques célèbres dans le monde entier sont représentées.