28% des Européens ne peuvent pas s'offrir une semaine de vacances

Plage de Nice, en France, le 10 juillet 2019
Plage de Nice, en France, le 10 juillet 2019 Tous droits réservés REUTERS/Eric Gaillard
Par Romain Mazenod
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

La situation s'est nettement améliorée depuis 2013 dans l'ensemble des pays de l'UE... à l'exception de la Grèce.

PUBLICITÉ

Pour beaucoup dans l'Union européenne, l'été est synonyme de vacances et de voyage. Néanmoins, 28,3 % des Européens âgés de 16 ans et plus n'ont pas pu s'offrir au moins une semaine de vacances loin de chez eux au cours de l'année 2018. En 2013, cette partie de la population était beaucoup plus élevée, à 39,5 %.

Parmi les 28 États-membres de l'Union, les pays avec la plus forte proportion d'individus dans cette situation sont la Roumanie (58,9%, la Croatie (51,3%), la Grèce (51%) et Chypre (51%).

Au contraire, les États-membres avec le plus faible pourcentage de personnes ne pouvant s'offrir une semaine de vacances en 2018 étaient le Luxembourg et le Danemark. Bonne nouvelle : la France se situe en-dessous de la moyenne européenne avec 22,6%.

Sur les cinq dernières années, la situation s'est toutefois améliorée, notamment en Bulgarie (passée de 35,8% en 2013 à 30,5% en 2018) et en Pologne. La Grèce est le seul pays où cette proportion a augmenté, passant de 49% en 2013 à 51% en 2018.

Voici les résultats globaux de l'enquête publiée par l'organisme de statistiques européen Eurostat.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les accidents du travail, une hécatombe invisible en France

Des solutions aux principaux défis des marchés mondiaux du travail sont étudiées à Riyad

Parité en Europe : les femmes et les mères perdantes au travail