Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Espagne : journée de grève ferroviaire nationale

Espagne : journée de grève ferroviaire nationale
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

En Espagne, les employés de la société nationale des chemins de fer en grève : plus de 700 trains ont été annulés ce mercredi, en pleine période de grandes vacances.

Le personnel de la Renfe proteste contre la réduction des effectifs, annoncée par l’entreprise publique.

Dans la gare d’Atocha à Madrid, les voyageurs se pressent sur les quais à la recherche de leur train. Beaucoup ne savent toujours pas, si leur trajet est maintenu ou non.

"C'est vraiment difficile de savoir si son train est touché par la grève. J'ai reçu un e-mail hier soir pour me dire que j'ai été déplacée sur un autre train, mais finalement, j'avais déjà loué une voiture et je vais y perdre de l'argent", commente une voyageuse interrogée par Euronews.

Le mouvement de grève devrait se poursuivre jusqu’au 1er septembre, avec deux autres préavis déposés pour les 14 et 30 août. Sont concernés : les trains qui circuleront entre midi et 16h00, puis ceux entre 20h et minuit.

Selon la Renfe, les voyageurs dont les trains sont affectés par la grève, ont la possibilité de modifier leur itinéraire sans frais ou d’être remboursés par la compagnie.

Carlos Marasca, Euronews :

"Certains passagers sont arrivés à la gare d’Atocha quelques heures avant le départ prévu pour savoir si les trains ont été annulés ou retardés. D'autres, ont pris connaissance du mouvement de grève à leur arrivée à la gare. Ce qui est certain, c'est que les personnes les plus touchées sont les usagers du Cercanías, le réseau de trains qui relient le centre des grandes villes à la périphérie. A Barcelone, par exemple, seulement 40% du service est maintenu pendant les périodes d'arrêt".