EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Migrants : l'Open Arms et le Alan Kurdi, deux bateaux en attente

Migrants : l'Open Arms et le Alan Kurdi, deux bateaux en attente
Tous droits réservés Reuters/Juan Medina
Tous droits réservés Reuters/Juan Medina
Par Laurence Alexandrowicz
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Migrants : l'Open Arms et le Alan Kurdi, deux bateaux en attente. Les navires humanitaires attendent au large de Malte et de l'Italie qu'un port accepte d'accueillir les 164 migrants qu'ils ont secourus.

PUBLICITÉ

Elles sont deux femmes enceintes, de 8 et 9 mois de grossesse, et les bébés peuvent arriver à tout moment. Alors l'évacuation est décidée, menée par les gardes côtes italiens. Elles étaient sur le navire de l'ONG espagnole Open Arms, qui a secouru depuis deux jours 124 personnes en Méditerranée, lors de deux opérations délicates. L'objectif maintenant c'est de trouver un port pour les accueillir, à Malte peut-être, le gouvernement italien leur a interdit de pénétrer dans les eaux territoriales italiennes.

Même chose pour le Alan Kurdi, le bateau de l'ONG Sea Eye. Il attend une autorisation de débarquer les 40 migrants secourus mercredi.

L'Open Arms a toujours jusque-là débarqué les migrants en Espagne. Mais les autorités de Madrid ont ensuite interdit au navire de retourner au large de la Libye, sous peine, selon l'ONG, d'une amende de plusieurs centaines de milliers d'euros.

Dans un port en Libye, des migrants ont l'espoir de partir aussi un jour traverser la Méditerranée, pour rejoindre l'Europe. Ils veulent fuir les violences, les abus sexuels et l'esclavage dont ils sont victimes lors de leur passage en Libye.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le bateau de l'Open Arms a accosté en Espagne

Un an après Alan Kurdi, des enfants continuent de mourir en Méditerranée

Chypre peut-elle faire face à l'afflux ininterrompu de migrants?