Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Open Arms : l'Espagne envoie un navire, la justice italienne ordonne le débarquement

Open Arms : l'Espagne envoie un navire, la justice italienne ordonne le débarquement
Tous droits réservés
رويترز
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Enfin une solution pour les migrants de l'Open Arms : Madrid a annoncé ce mardi l'envoi d'un navire militaire pour récupérer les réfugiés et les emmener en Espagne. Le vaisseau patrouilleur Audaz devait quitter une base du sud du pays pour rejoindre Lampedusa dans trois jours, embarquer la centaine de personnes à bord de l'Open Arms et les emmener au port de Palma de Majorque aux Baléares.

Mais on a appris en fin de journée également la décision de la justice italienne d'ordonner le débarquement des migrants à Lampedusa et la mise sous séquestre du bateau espagnol.

Débarquement des migrants

Le procureur d'Agrigente, Luigi Patronaggio, après une inspection de la police judiciaire et de deux médecins, a décidé que compte tenu de la situation difficile à bord, les rescapés devaient être débarqués dans les prochaines heures sur la petite île sicilienne.

Des migrants désespérés

La situation à bord du bateau Open Arms était devenue hors de contrôle. Des migrants se sont jetés à l'eau ce mardi, certains sans gilets de sauvetage, pour tenter de rejoindre à la nage les côtes italiennes, avant d'être repêchés en mer.

L'Italie n'a cessé de refuser de laisser accoster le bateau dans ses ports, Matteo Salvini, le ministre de l'Intérieur, promettant de ne pas céder face à ce qu'il appelle les "faux malades" de l'Open Arms.

Lundi soir pourtant, huit migrants ont du être débarqués d'urgence pour raisons de santé.

Le service d'appel d'urgence en Méditerranée Alarm Phone a pour sa part signalé un possible naufrage en pleine mer ce lundi. Un pêcheur aurait recueilli au large de la Libye trois migrants rescapés d'une embarcation qui aurait chaviré. Selon eux, plus de cent personnes se trouvaient à bord. Alarm Phone affirme que la marine libyenne n'avait ce mardi après-midi lancé aucune opération de recherche.