Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Exit Bolton ! Trump se débarrasse de son conseiller à la sécurité nationale

Exit Bolton ! Trump se débarrasse de son conseiller à la sécurité nationale
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le président des Etats-Unis continue de jouer avec son compte Twitter comme s'il s'agissait d'une machine à éjecter ses collaborateurs, y compris les plus proches. C'est au tour de John Bolton de sauter en l'air : dans un tweet publié ce mardi, Donald Trump a annoncé de la manière la plus expéditive possible qu'il limogeait son conseiller à la sécurité nationale.

"J'ai informé John Bolton (...) que nous n'avions plus besoin de ses services à la Maison Blanche", écrit le président américain. "J'étais en profond désaccord avec beaucoup de ses suggestions, comme d'autres au sein de cette administration, et ailleurs...".

Le président Trump affirme dans un autre tweet qu'il nommera un successeur dès la semaine prochaine.

La chute du faucon

John Bolton n'est pas connu pour être un tendre et, au début de son mandat, il a joué un rôle important et influent au sein du gouvernement Trump. Cet avocat de profession, âgé de 70 ans, fervent partisan de la guerre au Vietnam dans sa jeunesse, puis du conflit en Irak sous George W. Bush, a constamment maintenu ses positions radicales vis-à-vis notamment de l'Iran, de la Russie et de la Corée du Nord.

Peu avant sa nomination au poste de conseiller à la sécurité nationale, début avril 2018, le néo-conservateur à la réputation de faucon avait estimé qu'il était "parfaitement légitime pour les Etats-Unis" de répondre à la menace nucléaire brandie par le régime nord-coréen "en frappant les premiers". La main que son "patron", Donald Trump, a fini par tendre à Kim Jong Un lui a donc forcément déplu au plus haut point. A cause de cette volte-face, entre autres, les deux hommes se sont vraiment fâchés. John Bolton n'aura tenu qu'un an et cinq mois au service du chef de la Maison Blanche.