DERNIERE MINUTE

France : plus de cent trottinettes électriques repêchées dans le Rhône à Lyon

France : plus de cent trottinettes électriques repêchées dans le Rhône à Lyon
Tous droits réservés
JEFF PACHOUD / AFP
Taille du texte Aa Aa

Elles pullulaient déjà sur les trottoirs des grandes villes françaises. Après le bitume, les trottinettes électriques en libre-service "investissent" massivement les fleuves et rivières de l’Hexagone. Ce phénomène préoccupant a, en effet, pris de l'ampleur. A Lyon, de nombreuses personnes s'étaient ainsi émues d'apercevoir, ces derniers jours, la carcasse de ces engins gisant par dizaines dans les eaux du Rhône ou de la Saône, à la faveur de leur faible niveau actuel.

JEFF PACHOUD / AFP

Une association locale de défense et de protection de l’environnement, spécialisée dans les milieux aquatiques, s'est saisie du problème en organisant, dimanche 15 septembre, une opération de repêchage. En quelques heures et sur un périmètre restreint de 300 mètres le long des berges du Rhône, membres et bénévoles d'Odysseus 3.1 ont ainsi remonté à la surface 109 trottinettes électriques.

Une fois sorties de l'eau, les trottinettes ont été prises en charge par un représentant de l'une des compagnies proposant ce service dans l'agglomération lyonnaise. Cette dernière aura ensuite la charge de les répartir auprès des autres sociétés.

Pour les opérateurs (Lime, Bird, etc.), l'image renvoyée est désastreuse. Si la pollution visuelle engendrée par ces trottinettes transformant les cours d'eau en décharge est déjà préjudiciable, la question de la pollution des eaux liée aux batteries au lithium qui équipent ces deux-roues se posent avec insistance.

Lyon n'est pas la seule ville française concernée par ce phénomène, Paris et Marseille le sont aussi. Dans la citée phocéenne, l'ampleur du "lancer de trottinette" dans la Méditerranée a été tel cet été que certaines sociétés ont recruté des médiateurs pour tenter de mettre fin à cette pratique en allant à la rencontre des utilisateurs potentiels.

De plus, de nombreuses voix se sont élevées pour demander aux grands acteurs du secteur la remise à plat de leur modèle économique, comme la mise en place d'une forte caution ou d'aires de stationnement d'où les trottinettes non-débloquées ne pourraient êt_re retirées._

JEFF PACHOUD / AFP

Les Images utilisées pour la vidéo ont été tournées par Vincent MARAN, membre d'Honneur d'Odysseus 3.1 ainsi que Vice Président National de la Commission Biologie et Environnement de la FFESSM.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.