Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Pénuries de médicaments, un problème européen de santé publique

Pénuries de médicaments, un problème européen de santé publique
Tous droits réservés
REUTERS/Yves Herman/Illustration/File Photo
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

La France s'attaque au problème des pénuries de médicaments, avec les laboratoires en ligne de mire. Pour cela, le chef du gouvernement Edouard Philippe et sa ministre de la santé Agnès Buzyn, entendent bien les obliger à avoir de stock de sécurité «de deux à quatre mois » et ce pour tous les médicaments « d’intérêt thérapeutique majeur ».

Des sanctions

Les laboratoires qui n'anticipent pas assez les pénuries de médicaments seront sanctionnés, et pour chaque jour de rupture pourront recevoir des amendes. Jusqu'à un maximum de 30% du chiffre d'affaires journalier moyen réalisé en France, dans la limite de 10% du chiffre d'affaires annuel ou 1 million d'euros.

En France, le nombre de pénuries de médicaments a été multiplié par vingt en dix ans et un quart des français ont déjà été touchés

Et la liste ne cesse de s’allonger : certains vaccins, antibiotiques, antiparkinsoniens et anticancéreux, plus de 1 200 médicaments devraient manquer en pharmacie en 2019.

Une préoccupation en Europe

Les pénuries de médicaments sont problème de santé publique qui sévit aussi en Europe et qui a pris ces dernières années une ampleur considérable. Ce phénomène est selon l'Alliance européenne de santé publique, d'abord lié à l'approvisionnement en ingrédients pour les médicaments, un marché dominé par l'Inde et la Chine.

Mais on ne peut nier la responsabilité des entreprises pharmaceutiques selon Yannis Natsis de l’Alliance européenne pour la santé publique (EPHA). "Que font les laboratoires pharmaceutiques, quand décident t’ils de lancer leurs produits, de les laisser ou non sur le marché, questionne Yannis Natsis, _"C’est une question commerciale et de stratégie marketing. _Nous avons aussi vu ces dernières années des médicaments qui disparaissent d'un coup de certains marchés pour réapparaître beaucoup plus chers. C'est donc principalement une question de transparence dans les systèmes pharmaceutiques en Europe. "

Avec l’Alliance européenne pour la santé publique, plus de 30 organisations de santé ont demandé à l'Union Européenne de conduire une étude poussée sur les pénuries de médicament dans toute l’Europe, pour enfin prendre en main un problème de santé publique jusque-là ignoré.