PUBLICITÉ

La PMA pour toutes, un nouveau droit pour les femmes françaises

La PMA pour toutes, un nouveau droit pour les femmes françaises
Tous droits réservés 
Par Sandrine Delorme avec Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

A la rencontre de Laurène Chesnel, activiste Inter-LGBT et mère de deux petites filles nées grâce à la PMA en Belgique.

PUBLICITÉ

Laurène Chesnel, activiste Inter-LGBT, 39 ans, a dû aller dans une clinique belge pour concevoir et donner naissance à ses enfants qu'elle élève avec sa compagne à Paris. Elle se réjouit de cette avancée promise pour toutes les femmes qui n'auront pas à suivre son parcours du combattant :

"Au début du projet, le stress induit par le fait d'aller à l'étranger, je m'en serais bien passé... Je pense que pouvoir le faire en étant à côté de chez soi avec ces médecins habituels, ça sera vraiment beaucoup plus facile."

Et certaines associations de défense des droits LGBTI comme GayLib y voit un droit nouveau, une liberté supplémentaire pour toutes les femmes :

"Je vois dans cette extension de la PMA à toutes les femmes, une grande loi pour les femmes, au même titre que le droit de vote ou l'IVG", explique Catherine Michaud, présidente de GayLib.

Un droit de plus après le dernier en date, celui du mariage pour tous en 2013. Aujourd'hui, plus de 6 ans après, les mentalités françaises ont évolué, environ deux tiers des français, 65 %, sont en faveur de la PMA pour toutes.

"Les gens ont finalement réalisé que nous sommes des familles comme les autres. Donc qu'il n'y avait plus de raison de nous mettre de côté."

Mais Laurène dénonce les manifestations d'hostilités encore trop souvent nombreuses des anti-PMA, des anti-Mariage pour tous, des extrêmes en général...

"C'est toujours un moment difficile à vivre, ça reste un déferlement de violence, même verbale, mais psychologiquement, c'est difficile pour nos familles, nos enfants. Y'a des inscriptions dans les rues, des affiches, c'est quelque chose d'assez violent pour nous."

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Où en est la PMA pour toutes en Europe ?

Les anti-"PMA pour toutes" défilent à Paris, contre la loi adoptée le 27 septembre

Droit à l'avortement dans la constitution : le feu vert des députés français