Pas de visa américain pour la délégation russe de l'ONU, Moscou en colère

Pas de visa américain pour la délégation russe de l'ONU, Moscou en colère
Tous droits réservés 
Par Malia Coutand
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les autorités russes ne décolèrent pas. La délégation du pays qui devait se rendre à l'assemblée générale des Nations Unies n'a pas pu aller à New-York, le visa américain des dix membres ayant été refusé.

PUBLICITÉ

"Une violation des obligations internationales". Voilà comment le Kremlin a qualifié la décision des Etats-Unis de ne pas accorder de visa à la délégation russe de l'ONU. Les dix délégués en question devaient se rendre à New-York pour l'Assemblée générale des Nations Unies. Selon le ministère russe des Affaires étrangères, Washington aurait volontairement refusé d'accorder les visas.

Pour Dmitry Peskov, attaché de presse du Président de la Russie : "Il s'agit d'une violation directe des obligations internationales de Washington, car il ne s'agit pas d'une visite bilatérale, mais d'une visite de la délégation russe à l'Assemblée générale des Nations unies (...) Or, ces règles ont été violées. Cela exige certainement une réaction assez dure de la part de Moscou et, nous en sommes sûrs, de l'ONU."

Selon les autorités russes, des responsables américains auraient restitué les documents de demande de visa, affirmant qu'ils avaient été soumis trop tôt. D'après Pyotr Tolstoï, membre de la Chambre civique de la Fédération de Russie : "Les Américains considèrent cette organisation comme leur organisation "domestique" ; ils ne comprennent pas la différence entre le statut international de l'ONU et le territoire américain lui-même. Pour eux, c'est une salle de cinéma privée où ils jouent différents films et où ils sont libres de laisser entrer ou non quelqu'un ".

Sergueï Lavrov, le ministre russe des affaires étrangères, ne souhaite pas en rester là et affirmé vouloir en discuter avec le secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Russie et le Kazakhstan, toujours en proie aux inondations

Inondations en Russie : des centaines de sinistrés manifestent pour obtenir des compensations

La journaliste américaine Alsu Kurmasheva reste en prison