Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Face aux voleurs de raisin, la gendarmerie patrouille dans les vignes de Bourgogne

Face aux voleurs de raisin, la gendarmerie patrouille dans les vignes de Bourgogne
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Non, vous ne rêvez pas, ces gendarmes patrouillent dans les vignes bourguignonnes à la recherche de voleurs de raisins. Ce phénomène s'est accentué ses dernières années face à la baisse des récoltes.

Nous sommes à Vosne-Romanée, au cœur des meilleures parcelles de la Côte d'or. Ici sont produits les vins plus prestigieux de Bourgogne, des grands crus tels que le Clos de Vougeot. Le préjudice peut donc être lourd pour ce domaine viticole.

"C'est important d'avoir cette sécurité et effectivement aussi la nuit pour avoir une surveillance qui soit bien là parce que c'est très facile de pouvoir vendanger et on observe qu'il y a régulièrement des vols qui sont opérés" constate Vincent Gros, à la tête du domaine Gros Frère et Soeur.

"En fait il ne vont pas tout couper, vous allez avoir 2-3 grappes tous les 2-3 ceps et c'est très difficile à s'en apercevoir" explique-t-il.

Le profil du voleur ? Souvent un viticulteur malheureux dont les vignes ont souffert du gel, de la grêle ou de la sécheresse.

"Les vignerons sont contents de nous voir, on nous fait signe de loin, on s'arrête, on discute avec eux. Il y a peut-être la tenue aussi. On n'est pas en bleu, tenue gendarme. On est en tenue kaki. Ils nous voient d'un autre œil" indique l'adjudant chef Manuel Fernandes de la gendarmerie de Beaune.

Les gendarmes patrouillent régulièrement de nuit, armés de lunettes de vision nocturnes pour intercepter les voleurs. "Si on voit des gens qui n'ont rien à faire dans les vignes la nuit, on allume un projecteur de barrage. On les contrôle, on les interpelle. La surveillance, c’est le cœur de notre métier. Hors vendanges, on surveille les résidences", souligne l'adjudant Philippe.

"Les vols se produisent surtout en début de nuit, jusqu’à minuit, et au petit matin. Les voleurs peuvent être nombreux et venir avec des machines à vendanger", dit-il.

Dans la région, ces patrouilles de la gendarmerie s'inscrivent dans le plan Bourgogne mis en place après la mauvaise récolte de 2016 et la multiplication des vols. De la Côte de Nuits à la Côte de Beaune, coexistent plus de 1.200 "climats" (terroir viticole associant parcelle, cépage et savoir-faire), inscrits au patrimoine de l'Unesco en juillet 2015.