Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Grèce : vrai départ pour la loi anti-tabac ?

Grèce : vrai départ pour la loi anti-tabac ?
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

En Grèce, la législation anti-tabac, adoptée il a une dizaine d'années, va-t-elle encore rester sur le papier ou s'appliquer enfin dans les établissements ? Le gouvernement promet de s'y atteler, et le Parlement doit bientôt examiner une série de mesures. Mais pour l'instant, les habitudes des fumeurs ont la vie dure à l'intérieur des cafés comme des restaurants.

''Les gens sont parfois indifférents au fait de fumer à côté d'une femme enceinte", déplore Marcy Loulo, serveuse. "Ils peuvent même fumer des cigares, d'autres fument à côté d'enfants... C'est très déplacé".

Les restaurateurs de leur côté, brandissent l'argument de la concurrence déloyale : même pour des non-fumeurs, l'application stricte de la loi anti-tabac pousserait les clients à consommer ailleurs, estime ce propriétaire d'un café à Athènes : "'Nous avons profité d'une certaine tolérance de la part des autorités", admet Giogos Sousounis, restaurateur, "et les clients nous faisaient comprendre que soit ils pouvaient s'asseoir et fumer, soit ils partaient".

Giorgos Sousounis a commencé à mettre en œuvre l'interdiction de fumer dans son établissement, mais la voix des non-fumeurs a longtemps été ignorée dans le débat public. Pour y remédier, un groupe de bénévoles a créé une application qui recense les lieux où la législation anti-tabac s'applique réellement et vérifie les informations. Une idée de George Balafoutis, revenu des Etats-Unis il y a trois ans.

"On doit être motivés par le respect pour la personne assise à côté de nous", estime le fondateur de l'application Akapnos. "Le respect de sa santé, et celui de la loi. On est très optimistes. Les gens répondent de manière positive et comprennent notre message".

Ils préfèrent se dire "non-fumeurs" plutôt qu'"anti-tabac", pour ne pas cliver la société sur le sujet. L'application devrait être bientôt disponible en anglais.

''Nous ne sommes pas anti-fumeurs et nous ne voulons pas imposer aux autres de ne pas fumer", explique l'une des bénévoles. "La seule chose qui nous préoccupe, c'est l'application de la loi dans les espaces fermés. Nous ne voulons pas être des fumeurs passifs''.

"La société grecque semble prête à accepter l'interdiction de fumer dans les établissements", indique Fay Doulgkeri, journaliste pour Euronews à Athènes. "Qu'ils y soient favorables ou non, la plupart des gens ici pensent que cette fois la loi sera appliquée, d'autant plus que les contrevenants seront passibles de très lourdes amendes".