EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Nouvelles violences à Hong Kong, trois jours après la loi anti-masque

Hong Kong, le 06 octobre 2019.
Hong Kong, le 06 octobre 2019.
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les manifestants craignent que la loi d'urgence mise en place par le gouvernement local soit un premier pas vers un état d'urgence, qui limiterait encore plus les libertés publiques.

PUBLICITÉ

A Hong Kong, les manifestants ne décollèrent pas, trois jours après la loi anti-masque, prise par le gouvernement local.

De nouvelles violences ont éclaté dimanche. Les policiers ont fait usage de bombes lacrymogènes pour disperser les manifestants, dont certains ont répliqué en lançant des cocktails Molotov.

Des stations de métro, des commerces pro-chinois et des bâtiments publics ont été vandalisés. Selon la presse locale, plusieurs personnes ont été blessées, du côté des manifestants comme des forces de l'ordre.

Plus tôt dans la journée, des dizaines de milliers de Hongkongais sont descendus dans la rue pour protester contre la mise en place d'une loi d'urgence. Décidée vendredi par la cheffe de l'exécutif local, Carrie Lam, elle interdit le port de masques lors des manifestations, dans le but de "ramener le calme" sur l'île.

Mais les militants pro-démocratie craignent que cette mesure soir un premier pas vers un état d'urgence, qui limiterait encore plus les libertés publiques

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'attaque contre Robert Fico, signe d'une radicalisation de la société slovaque ?

En Irlande aussi, l'accueil des migrants commence à diviser la société

La crise politique polonaise s'approfondit