EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

À Belfast, les proches des victimes du conflit nord-irlandais contestent une loi d'amnistie

Militant groups, War and unrest, Improvised explosives, Accidents and disasters, Crime, Bombings
Militant groups, War and unrest, Improvised explosives, Accidents and disasters, Crime, Bombings Tous droits réservés Peter Morrison/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Peter Morrison/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

À Belfast, en Irlande du Nord, les proches des victimes du conflit nord-irlandais, connu sous le nom de « Troubles », s'opposent juridiquement à une immunité accordée aux combattants impliqués dans des décennies de violences sectaires.

PUBLICITÉ

La nouvelle loi a été promulguée par le parlement britannique en septembre. Fortement critiquée par tous les partis politiques d'Irlande du Nord et par le gouvernement irlandais, elle envisage la mise en place d'une commission indépendante dédiée à la réconciliation et à la récupération d’informations. Elle offre une amnistie aux soldats britanniques et aux paramilitaires qui coopéreront avec les autorités. Elle restreindra également les enquêtes criminelles, les procédures judiciaires, les investigations et les plaintes de la police de l'époque.

Martina Dillon, victime des violences en Irlande du Nord, partage son désarroi en déclarant : "Ma famille est détruite. On ne se remet jamais de la perte... Je ne me remettrai jamais de la perte de mon mari, sa famille ne se remettra jamais de sa perte. On ne s'en remet pas, on vit avec matin, midi et soir. C'est avec vous tout le temps."

John McEvoy, également victime des violences en Irlande du Nord,  ajoute : "Le gouvernement britannique a adopté une loi qui nous prive de nos droits, des droits de toutes les victimes, d'un accord équitable."

Plus de 3 500 personnes ont perdu la vie au cours du conflit, débuté dans les années 1960, opposant les loyalistes protestants aux républicains catholiques. Environ 1 200 décès font toujours l'objet d'une enquête.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

En Irlande du Nord, Joe Biden appelle les partis politiques à surmonter leurs divisions

Accord du Vendredi Saint : Joe Biden est arrivé à Belfast

Irlande du Nord : à Belfast, l'hommage à la Reine Elizabeth II