Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

France : agriculteurs en détresse (et en colère)

France : agriculteurs en détresse (et en colère)
Tous droits réservés
REUTERS/Vincent Kessler
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Des opérations escargot, des blocages d'autoroutes... Les agriculteurs ont exprimé leur colère dans toute la France ce mardi. Une manifestation destinée à interpeller les autorités autant que les consommateurs.

Les motifs de colère sont nombreux.

Les agriculteurs dénoncent par exemple les nouvelles mesures destinées à limiter l'utilisation des pesticides. Cela va entrainer par un important manque-à-gagner.

Ils critiquent la pression exercée par la grande distribution.

Et puis il y a la dénonciation de la politique commerciale de la France. Dans le viseur des manifestants, les accords de libre-échange, notamment le CETA, qui facilite les échanges entre l'Europe et le Canada.

On va importer de la viande du CETA, alors que nous, on est producteurs de viande de qualité. Et aujourd'hui, nous, la viande, on nous la vole, on nous la paie pas cher. Aujourd'hui, on vend des jeunes bovins, c'est-à-dire des animaux de moins de deux ans ... vendus à l'abattoir à moins de 4 euros le kilo de carcasse. Et les gens vont chercher de la viande qui coûte trois ou quatre fois le prix au supermarché. Pas dans les boucheries traditionnelles: dans les boucheries traditionnelles, ils paient la qualité.
Alain Bulion
agriculteur français

Plus largement, les agriculteurs ont le sentiment d'être stigmatisés par une frange de l'opinion, ou simplement abandonnés par les pouvoirs publics.

Une nouvelle journée d'action est d'ores et déjà prévue le 22 octobre.

- avec agences -