Les Unionistes, arbitres du Brexit ?

Les Unionistes, arbitres du Brexit ?
Tous droits réservés REUTERS/Henry Nicholls
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Boris Johnson doit convaincre ses opposants comme ses alliés, dans l'hypothèse d'une entente entre Londres et Bruxelles.

PUBLICITÉ

Rarement un nouvel accord de Brexit n'aura semblé aussi proche : les tractations se sont intensifiées ces derniers jours entre Londres et Bruxelles. Mais le gouvernement britannique a dû aussi s'atteler à convaincre ses alliés, comme ses opposants, sur les bancs du Parlement. Le Premier ministre Boris Johnson aura besoin du soutien du DUP, le groupe de députés unionistes d'Irlande du Nord, et une issue reste possible, selon le ministre en charge du Brexit.

"Si nous avons l'occasion de voter un accord et de l'adopter", précise Stephen Barclay, ministre britannique en charge du Brexit, "nous pouvons agir vite. Je sais qu'il s'agirait d'un texte de loi important, dans le cadre du plan de retrait, mais nous sommes certains que nous pourrons le faire d'ici le 31 octobre".

Si Boris Johnson ne parvient pas à s'adjuger les voix des Unionistes d'Irlande du Nord, il devra convaincre des Travaillistes et d'autres députés d'opposition d'apporter leur soutien, dans l'hypothèse d'un nouvel accord.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La fausse annonce de la mort de Charles III

Tribune : "Ce projet de loi sur le Rwanda est cruel et inhumain"

Le prince William appelle à la cessation des combats à Gaza dès que possible