DERNIERE MINUTE

Les Unionistes, arbitres du Brexit ?

Les Unionistes, arbitres du Brexit ?
Tous droits réservés
REUTERS/Henry Nicholls
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Rarement un nouvel accord de Brexit n'aura semblé aussi proche : les tractations se sont intensifiées ces derniers jours entre Londres et Bruxelles. Mais le gouvernement britannique a dû aussi s'atteler à convaincre ses alliés, comme ses opposants, sur les bancs du Parlement. Le Premier ministre Boris Johnson aura besoin du soutien du DUP, le groupe de députés unionistes d'Irlande du Nord, et une issue reste possible, selon le ministre en charge du Brexit.

"Si nous avons l'occasion de voter un accord et de l'adopter", précise Stephen Barclay, ministre britannique en charge du Brexit, "nous pouvons agir vite. Je sais qu'il s'agirait d'un texte de loi important, dans le cadre du plan de retrait, mais nous sommes certains que nous pourrons le faire d'ici le 31 octobre".

Si Boris Johnson ne parvient pas à s'adjuger les voix des Unionistes d'Irlande du Nord, il devra convaincre des Travaillistes et d'autres députés d'opposition d'apporter leur soutien, dans l'hypothèse d'un nouvel accord.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.