DERNIERE MINUTE

L’élargissement divise l’UE

L’élargissement divise l’UE
Tous droits réservés
REUTERS
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

La question de l'élargissement de l'Union européenne enflamme les responsables politiques. Depuis une semaine les critiques se multiplient contre le président français et ses alliés pour leur refus d'ouvrir les négociations avec l'Albanie et la Macédoine du Nord. Le risque est de pousser ces pays dans les bras de la Chine et de la Russie. Après les dirigeants européens ce sont les eurodéputés qui se sont emparés du sujet. "Le Parlement européen a vivement critiqué la décision, nous allons adopter une résolution ici au Parlement européen pour ouvrir les négociations d'adhésion avec ces deux pays", explique l’eurodéputé David McAllister (PPE).

Pour certains, à quelques mois des élections municipales, le président français est déjà en campagne contre les mouvements populistes . Dans les rangs du Rassemblement national, Thierry Mariani souligne "qu'il y a plus d'Albanais qui demandent l'asile politique en France que de Syriens, d'Iraquiens ou de Soudanais". Dans les faits, près de 10 000 Albanais ont déposé l'année dernière une demande en France. Toutefois ce sont les ressortissants afghans qui ont déposé le plus de demandes d'asile auprès des autorités françaises.

De son côté Paris préfère mettre en place un partenariat privilégié entre l'UE et les Balkans.

Brèves de Bruxelles :

  • La France dépasse les seuils de dioxyde d’azote

La France a dépassé de façon systématique les valeurs limites de dioxyde d'azote. La Cour de justice de l'Union européenne confirme le recours déposé par la Commission européenne et condamne Paris pour manquement depuis 2010 en matière de qualité de l'air. Selon les juges, les autorités françaises n'ont pas mis en place les mesures nécessaires pour réduire ces dépassements.

  • Nouvel écart d’un eurodéputé italien

C’est un nouveau dérapage pour l'eurodéputé d'extrême droite Angelo Ciocca. L'Italien est suspendu par le Parlement européen pour avoir lancé une boîte de chocolats lors du débat sur l'offensive militaire turque en Syrie. Ses émoluments seront suspendus pendant 10 jours et il sera aussi interdit de toute activité parlementaire pendant cinq jours.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.