DERNIERE MINUTE

Liban : une chaîne humaine contre la classe politique

Liban : une chaîne humaine contre la classe politique
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Pari réussi pour les initiateurs de la chaîne humaine au Liban ce dimanche. Plusieurs dizaines de milliers de personnes, peut-être 100 000, se sont donné la main, du nord au sud du pays, sur les 170 km qui relient Tripoli au nord à Tyr,au sud. Un objectif : montrer l'unité et la détermination de la population contre la classe politique. L'événement s'est déroulé dans la bonne humeur, sans incident.

"Nous voulons que nos droits soient respectés pour que notre pays aille mieux pour nous-mêmes et nos enfants" dit une femme. "Le but est d'envoyer un message d'amour et de solidarité à tout le peuple libanais dans beaucoup de régions, témoigne un homme. Nous montrons l'image d'un mouvement civique et pacifique et, si Dieu le veut, cette chaîne atteindra le plus de gens possible."

Les Libanais ont rejoint l'autoroute qui longe le pays en bord de mer à pied, en voiture, à vélo ou à moto. Sur la corniche de Beyrouth, l'hymne national était repris à pleins poumons.

Les organisateurs de cette chaîne tenaient beaucoup à sa dimension pacifique. Des incidents parfois violents ont en effet eu lieu ces derniers jours entre manifestants et militants du Hezbollah.

Le pouvoir n'a jusque là fait aucune concession significative. Il semble compter sur l'essoufflement de ce mouvement sans leader.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.