PUBLICITÉ

Les restes du corps du chef du groupe Etat islamique inhumés en mer

Les restes du corps du chef du groupe Etat islamique inhumés en mer
Tous droits réservés Agence Anadolu
Tous droits réservés Agence Anadolu
Par euronews avec AFP, Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les Américains ont confirmé avoir inhumé en mer les restes du corps du chef terroriste Abou Bakr al Baghdadi. Sa mort est une victoire pour Donald Trump en pleine procédure de destitution.

PUBLICITÉ

L'armée américaine a immergé en mer les restes du corps du chef du groupe Etat islamique Abou Bakr al-Baghdadi selon la procédure et les rites islamiques. Ce n'est pas sans rappeler l'inhumation du chef d'al Qaïda Oussama Ben Laden en 2011 pour éviter qu'une éventuelle tombe ne devienne un lieu de pèlerinage...

Le chef d'état-major de l'armée américaine, le général Mark Milley, l'a confirmé à la presse après avoir expliqué que les vérifications ADN avaient été réalisées, que plusieurs acteurs du conflit syrien avaient contribué à l'opération d'élimination et avoir freiné un peu l'enthousiasme du président américain en expliquant que la vidéo du raid était encore à l'étude et qu'il ne savait pas si et quand elle serait déclassifiée. Il a aussi confirmé que deux personnes avaient été faites prisonnières.

Concernant le récit très précis que Donald Trump a livré au public sur la mort de Baghdadi, le chef d'état-major a esquivé, expliquant qu'il n'avait pas eu connaissance de ces détails mais que le président avait dû certainement parler directement avec des membres du commando.

Lors de son annonce le président américain avait aussi précisé que 11 enfants avaient pu être sauvés pendant le raid. Il a également rendu public sur son compte Twitter la photo du chien du commando, qu'il a érigé en héros national... 

L'élimination du chef d'Etat islamique est tombée à pic pour Trump qui avait besoin d'une victoire, alors même que l'opposition démocrate a lancé une nouvelle phase de la procédure de destitution.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Trump, plus habitué aux ovations, est copieusement hué lors de son discours à une convention

Mike Pence : "Je crois que l'Amérique est le leader du monde libre"

Procès Trump : aucun juré choisi à l'issue du premier jour