DERNIERE MINUTE

COP25 : près de 200 pays représentés, une quarantaine seulement par leurs dirigeants

COP25 : près de 200 pays représentés, une quarantaine seulement par leurs dirigeants
Taille du texte Aa Aa

Sur la photo de famille à l'ouverture de la COP25 de Madrid, une quarantaine de dirigeants, bien moins que les 195 pays signataires de l'accord de Paris sur le climat. De nombreux pays sont seulement représentés au niveau ministériel. Faut-il y voir un décalage avec l'enjeu ? Le Secrétaire général des Nations Unies a en tout cas une fois encore mis les signataires, en particulier les puissances du G20, face à leurs responsabilités.

« D'ici la fin de la prochaine décennie, nous serons sur un des deux chemins, a martelé Antonio Guterres. Nous aurons alors dépassé comme des somnambules le point de non-retour [...] L'autre option est le chemin de l'espoir, un chemin de résolutions et de solutions durables, avec des énergies fossiles qui restent là où elles devraient être, dans le sol, et où nous parviendrons à la neutralité carbone d'ici 2050. »

Il y a un mois, Donald Trump a officialisé le retrait des États-Unis de l'accord de Paris, qui sera effectif l'an prochain. Mais avec d'autres élus américains, la démocrate et très tenace Nancy Pelosi a fait le déplacement à Madrid.

« Nous sommes ici pour vous dire à tous, au nom de la Chambre des représentants et du Congrès américain : nous sommes toujours là. Nous sommes toujours dans l'accord », a lancé l'une des grandes détractrices du président américain et de sa politique climatique.

Pour tenir la promesse de Paris et maintenir le réchauffement mondial sous la barre des 2, voire des 1,5 degrés, les objectifs nationaux doivent être revus à la hausse. D'après Antonio Guterres, les cinq dernières années ont été les plus chaudes jamais enregistrées et la concentration de CO2 dans l'atmosphère a atteint un record historique.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.