DERNIERE MINUTE

Assassinat de Daphne Caruana : la tension monte à Malte, même entre députés

Assassinat de Daphne Caruana : la tension monte à Malte, même entre députés
Tous droits réservés
REUTERS/Vincent Kessler
Taille du texte Aa Aa

La tension monte à Malte. 4 000 manifestants en colère ont brièvement empêché les députés de quitter le parlement lundi soir.

Toute la journée ils avaient manifesté pour réclamer la démission immédiate du premier ministre Joseph Muscat qui la veille au soir avait annoncé son départ pour mi-janvier.

A l'intérieur du parlement, la tension n'était pas moins forte... Des députés nationalistes ont lancé des faux billets de banques dans l'hémicycle. Un symbole de la corruption du système repris aux manifestants.

Le premier ministre Joseph Muscat est soupçonné d'avoir influencer l'enquête sur le meurtre de la journaliste d'investigation Daphné Caruana Galizia. La famille Galizia a demandé à la justice maltaise d'ouvrir une enquête contre le premier ministre.

Le parti nationaliste a annoncé un boycott du parlement tant que le premier ministre restera au pouvoir, en soutien aux manifestants. Deux députés travailliste et nationaliste en sont venus aux mains à la sortie...

Muscat avait pu quitter le parlement en douce avant les autres alors que les députés restaient bloqués à l'intérieur. Quand ils ont pu sortir, les députés de son parti travailliste ont été applaudis.

L'île de malte semble de plus en plus se diviser sur l'affaire de l'assassinat de la journaliste Daphné Caruana Galizia en 2017.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.