DERNIERE MINUTE

Quel sera le meilleur film européen de l'année ?

Quel sera le meilleur film européen de l'année ?
Taille du texte Aa Aa

En 1988, alors que le Mur de Berlin n'est pas encore tombé, des cinéastes prestigieux comme Ingmar Bergman, Federico Fellini, Éric Rohmer ou encore Bernardo Bertolucci décident de se regrouper au sein de l'European Film Academy pour défendre un cinéma européen divers, pluriel et indépendant et de remettre chaque année des European Film Awards aux meilleurs film, acteur, actrice et réalisateur européens.

Plus de trente ans plus tard, la remise de ces prix est devenue un rendez-vous incontournable du cinéma européen. La cérémonie a lieu samedi à Berlin, nous vous présentons les principaux favoris de cette édition 2019.

En tête des nominations, on retrouve le film réalisé par le grec Yórgos Lánthimos : "La Favorite".

Une production britannique avec un casting féminin trois étoiles : Emma Stone, Rachel Weisz et l'extraordinaire Olivia Colman en reine d'Angleterre, un rôle qui lui a déjà valu cette année l'Oscar de la Meilleure actrice à Hollywood.

Le film est une comédie dramatique enlevé et drolatique sur les jeux de pouvoir entre deux femmes qui vont se battre pour devenir la favorite de la reine.

"Le Traître" a lui aussi reçu 4 nominations dont celui du Meilleur Film et du Meilleur Réalisateur pour l'un des derniers maîtres du cinéma italien Marco Bellocchio.

Avec aussi, pour l'Award du Meilleur Acteur, Pierfrancesco Favino, qui livre une interprétation époustouflante de Tommaso Buscetta. L'histoire vraie du premier mafieux à avoir brisé la loi du silence de la Cosa Nostra, en dénonçant ses complices au mitan des années 80.

"J'accuse" est lui aussi l'un des favoris, mais le film risque de souffrir de la polémique autour du réalisateur Roman Polanski, accusé de viol depuis 40 ans, et qui doit faire face à de nouvelles révélations d'agressions sexuelles.

Jean Dujardin, qui avait reçu un Oscar pour The Artist est aussi l'un des favoris pour l'Award du Meilleur acteur. Le film revient avec brio et minutie sur l'affaire Dreyfus qui avait divisé la France en 1900 autour de la question de l'antisémitisme.

Avec "Douleur et Gloire", Pedro Almodóvar est aussi un prétendant sérieux pour plusieurs Awards dont celui de Meilleur Film, Meilleur Réalisateur et Meilleur Acteur pour Antonio Banderas qui a déjà remporté à Cannes en mai, le Prix d'interprétation masculine pour ce rôle.

Un rôle qui est une sorte d'alter ego du cinéaste espagnol, qui revient sur sa vie, son enfance, sa mère, ses premiers désirs pour les hommes, son succès, ses addictions. Bref, un Almodóvar qui se met à nu avec pudeur et délicatesse.

"Benni" sera l'un des outsiders de cette édition, le seul film réalisé par une femme en compétititon pour le Meilleur film. Nora Fingscheidt n'est pas encore connue en dehors des frontières de l'Allemagne, mais risque de l'être bientôt.

"Benni" est le portrait d'une enfant de 9 ans,abandonnée par sa mère et en proie à de brusques accès de violence.

Un film intense en émotions, notamment grâce au jeu d'Elena Zengel qui pour le rôle de "Benni", est nominée pour l'Award de la Meilleur actrice.

Un autre outsider sera le film "coup de poing" de Ladj Ly, "Les Misérables", un film d'une grande puissance dramatique qui nous plonge au sein d'une banlieue parisienne en évitant tout manichéisme.

150 ans après Victor Hugo, la misère est toujours d'actualité. Le film qui a reçu le Prix du Jury à Cannes est favori pour l'Award du Meilleur Premier Film.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.