DERNIERE MINUTE

Ralentissement de l'économie européenne : les chiffres

Ralentissement de l'économie européenne : les chiffres
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

En marge de notre premier numéro de notre nouvelle série Real Economy, nous faisons un état des lieux de la situation économique dans l'Union européenne sur fond de Brexit et d'incertitudes latentes au niveau international.

Cet automne, la Commission européenne a revu à la baisse, ses prévisions de croissance dans la zone euro : de +1,2% à +1,1% pour 2019 et de +1,4% à 1,2% pour 2020, les portant ainsi à leur niveau le plus faible depuis le pic de la crise financière.

La raison principale ? Un climat de tensions commerciales persistantes. Les États-Unis et la Chine se livrent à une bataille douanière depuis mars 2018.

L'Allemagne, grande perdante européenne des tensions sino-américaines

Et le principal pays européen à se retrouver pris dans cette guerre commerciale, c'est l'Allemagne, une championne des exportations : celles-ci représentent près de la moitié de son PIB (47%) et sont portées en premier lieu par les secteurs de l'automobile et des machines industrielles.

Mais la croissance du pays recule fortement depuis 2017. Elle atteignait 2,5% en 2017 et devrait se situer à 0,4% en 2019.

Effet domino

La Chine, un partenaire commercial clé pour l'Allemagne, a réduit sa demande de produits étrangers du fait de son propre ralentissement économique. Et comme l'Allemagne dispose de chaînes d'approvisionnement en Europe centrale et orientale, la Hongrie, la Slovaquie ou encore la Pologne se retrouvent elles aussi pénalisées tout comme l'ensemble de l'économie européenne.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.