DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La Grèce, nouvel eldorado fiscal ?

euronews_icons_loading
La Grèce, nouvel eldorado fiscal ?
Taille du texte Aa Aa

La Grèce promet des cadeaux fiscaux pour attirer les investisseurs. Athènes a décidé de mettre en place un dispositif qui vise les plus fortunés : ceux qui élisent domicile dans le pays sont soumis à un taux d'imposition forfaitaire sur leurs revenus mondiaux, allant jusqu'à 100 000 euros. En contrepartie, il faut investir 500 000 euros dans l'économie grecque dans un délai de trois ans.

"Les personnes fortunées disposent de toutes sortes de moyens pour éviter de payer des impôts", estime le vice-ministre grec des Finances, Theodoros Skilakakis. "Ce qui nous intéresse, ce sont ceux qui peuvent venir investir en Grèce et y vivre si possible. Nous avons de nombreux projets d'investissement, de toutes sortes, modestes ou d'ampleur, de l'immobilier jusqu'aux affaires qui offrent de très bons rendements".

Ce dispositif est déjà bien connu de certains pays de l'Union comme l'Irlande, le Royaume-Uni, l'Italie, Chypre ou encore Malte.

"On assiste à une vraie prolifération des incitations fiscales pour les particuliers les plus riches", déplore l'eurodéputé écologiste Sven Giegold. "Cela revient à voler les revenus fiscaux à d'autres pays. Nous devons veiller à ce que les règles du jeu soient équitables et à ce que les gens paient davantage s'ils sont plus riches et non l'inverse".

L'impôt sur le revenu reste la principale recette fiscale des pays européens, pour financer les services publics de la santé, de l'éducation, ou encore les infrastructures.