DERNIERE MINUTE

Volé en 1997, ce tableau de Klimt retrouvé par un jardinier

Volé en 1997, ce tableau de Klimt retrouvé par un jardinier
Taille du texte Aa Aa

C'était l'une des œuvres les plus recherchées au monde. Ce mardi, le "Portrait d'une dame" de Gustav Klimt aurait été retrouvée. Volée en février 1997 dans la galerie d'art moderne Ricci Oddi dans la ville de Piacenza, au sud de Milan, elle aurait été découverte... dans le mur de la galerie d'art moderne Ricci Oddi.

Au cours de travaux de nettoyage et de restructuration du mur extérieur, un jardinier est tombé sur une cavité jusqu'alors caché par du lierre. A l'intérieur, un sac à ordure noir et le fameux tableau.

Pour la presse italienne, il s'agit de la deuxième œuvre la plus recherchée au monde. Elle est estimée à 60 millions d'euros. Si la première inspection d'un expert indique que ce tableau serait bien celui volé, d'autres analyses sont en cours pour en certifier l'authenticité. Pour autant, au dos, sont apparus les timbres des expositions où l'œuvre avait été exposée dans le passé. Pour Massimo Ferrari, le directeur de la galerie, aucun doute, il s'agit bien du tableau en question.

Une enquête pleine de fausses pistes

Les voleurs auraient laissé le "Portrait d'une dame" à l'intérieur de cette petite cavité pour le récupérer dans un second temps. Ils auraient ensuite renoncé devant le tollé mondial qu'avait fait l'affaire à l'époque.

L'œuvre a disparu lors d'un transfert pour une exposition au Palais gothique de Piacenza dédiée à Klimt. Les gardiens ont d'abord été soupçonnés, mais les charges ont finalement été abandonnées, faute de preuves.

Les pistes se sont ensuite succédé. Un voleur d'art célèbre avait avoué en être l'auteur, sans jamais que la police ne le prenne au sérieux. Une fausse piste avait également mené à l'ancien Premier ministre italien, Bettino Craxi. Les enquêteurs soupçonnaient que ce tableau fasse partie du soi-disant "trésor" emporté en Tunisie pour échapper à la justice.

Deux mois après le vol, un colis à destination de Craxi, avait été intercepté par la police à la frontière franco-italienne dans lequel a été trouvé un Klimt présumé. Qui s'est révélé être un faux.

Il aurait donc fallu attendre plus de 22 ans pour connaître le fin mot de cette histoire. L'œuvre a été transférée dans un lieu secret et protégé. La magistrature désignera un groupe d'experts pour en vérifier l'authenticité et mettre un terme à ce mystère.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.