DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'intelligence artificielle pour terminer la 10e symphonie de Beethoven

euronews_icons_loading
L'intelligence artificielle pour terminer la 10e symphonie de Beethoven
Taille du texte Aa Aa

Suite ... et fin de la 10e symphonie de Beethoven ? A sa mort, le plus grand compositeur allemand de tous les temps la laisse inachevée après avoir griffonné quelques notes dans un carnet.

Une partition que tentent de prolonger des musicologues et informaticiens allemands grâce à l'intelligence artificielle et des algorithmes mathématiques. Un défi de taille pour Matthias Roeder, le leader du projet qui travaille au Herbert Van Karajan Institute.

Un logiciel qui s'améliore avec le temps

Cette expérience avait déjà été tentée pour des partitions de Bach et Schubert, sans grand succès.

Mais Matthias Roeder regarde avec attention le système d'intelligence artificielle se perfectionner : "Le logiciel d'intelligence artificielle apprend une quantité incroyable de notes en un temps extrêmement court. Et avec premiers résultats, on s'est dit " hmm, peut-être que ce n'est pas si incroyable. Mais en poursuivant le projet, à certains moments, l'intelligence artificielle vous surprend vraiment. C'est arrivé il y a quelques semaines pour la première fois. Nous sommes ravis que le logiciel fasse de si grands progrès. "

250e anniversaire de la naissance de Beethoven

L'équipe travaillera jusqu'au 28 avril prochain, date à laquelle le résultat final sera présenté à Bonn, ville natale de Ludwig van Beethoven.

Au total, l'Allemagne organise environ 700 événements comme celui ci à l'occasion du 250e anniversaire du compositeur. Parmi eux, la réouverture de sa maison natale, la présentation de l'opéra Fidelio ou encore un concert de musique électronique en plein air.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.