DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Retraites : Emmanuel Macron disposé à des "améliorations", Edouard Philippe reçoit les syndicats

Retraites : Emmanuel Macron disposé à des "améliorations", Edouard Philippe reçoit les syndicats
Tous droits réservés
Edouard Philippe
Taille du texte Aa Aa

Au lendemain de la troisième grande journée de manifestation et à trois jours des vacances de Noël, place aux discussions.

Le premier ministre Edouard Philippe a convié les syndicats à Matignon, ce mercredi après-midi, pour tenter de trouver une sortie de crise et ainsi éviter des blocages des transports pendant les fêtes de Noël.

Mardi, la mobilisation était plus importante que le 5 décembre selon la CGT, mais légèrement plus faible, selon les chiffres du gouvernement. Pas de quoi entamer la détermination du premier ministre à mettre en oeuvre la réforme.

"Je n'ai pas peur du débat parlementaire, car je suis convaincu que ce régime universel apportera un plus".
Edouard Philippe
Premier ministre français

Emmanuel Macron prêt à des "améliorations"

Dans le même temps, certains membres du gouvernement ne ferment pas la porte à un compromis.

La colère se cristallise sur la mise en place de l'âge pivot, une mesure pour inciter les Français à travailler deux ans de plus afin de recevoir une retraite à taux plein.

Les deux principaux syndicats, la CGT et la CFDT, y sont opposés. Cette dernière reste néanmoins en faveur d'un système universel qui tiendrait davantage compte de la pénibilité.

Ce mercredi, à la mi-journée, le président français Emmanuel Macron s'est dit disposé à "améliorer" le projet de loi, notamment sur cette question de l'âge pivot.

Le chef de l'Etat "n'abandonnera pas le projet, ne le dénaturera pas non plus, même s'il est disposé à l'améliorer, par le truchement des discussions avec les syndicats et au sein des établissements clé que sont la SNCF et la RATP", a expliqué l'Elysée, pour qui "c'est dans l'ordre des choses qu'il y ait des avancées d'ici la fin de la semaine".

Le président s'est fixé pour "objectif d'obtenir une pause" de la mobilisation "pendant les fêtes" de fin d'année

Exit Jean-Paul Delevoye, place à Laurent Pietraszewski

Autre signal politique fort envoyé par l'exécutif : le remplacement de l'ex-haut commissaire aux retraites Jean-Paul Delevoye, dont la polémique autour de la déclaration d'intérêts commençait sérieusement à entacher l'action du gouvernement

C'est au député La république en Marche Laurent Pietraszewski de prendre la relève. A 53 ans, cet ancien responsable en ressources humaines pour le géant de la distribution Auchan était un novice en politique, avant de s'engager pour Emmanuel Macron.

La majorité loue sa connaissance du dossier, lui qui était rapporteur des lois travail.

A l'inverse, le Rassemblent national de Marine Le Pen s'est empressé ce matin d'afficher son scepticisme, tant sur son expérience que sur sa capacité à faire preuve de "considération pour la situation des salariés."

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.