DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

De nouveaux invités très spéciaux à bord de la Station spatiale internationale

De nouveaux invités très spéciaux à bord de la Station spatiale internationale
Tous droits réservés
euronews
Taille du texte Aa Aa

Luca Parmitano, astronaute de l'Agence spatiale européenne (ESA), est à bord de la Station spatiale internationale pour une durée de six mois dans le cadre de la mission Beyond. Il nous fait partager son quotidien par le biais de chroniques. Dans ce 17e épisode, Luca évoque des expériences scientifiques en cours à bord de la Station, y compris des invités très spéciaux arrivés récemment.

"Mon équipage et moi travaillons sans arrêt depuis 10 jours - d'abord avec l'amarrage de SpaceX-19, le vaisseau spatial Dragon. C'est le deuxième Dragon de mon expédition, mais c'est la première fois que j'ai l'occasion de faire amarrer un Dragon" explique Luca Parmitano. "Ce vaisseau cargo a apporté son lot de nouveautés - de nouvelles expériences, de nouvelles installations, et beaucoup de science."

Les activités de recherche scientifique occupent une grande partie du temps de l'équipe à bord de la Station spatiale internationale et de nouvelles arrivent régulièrement via les vaisseaux cargo. "Nous menons en orbite certaines activités scientifiques depuis un certain temps - si vous vous souvenez, il y a eu un moment au tout début de la mission où j'étais ici dans le module Columbus pour installer une chaise et différents systèmes" raconte l'astronaute italien.

Ils permettent de "mesurer comment notre cerveau s'adapte à l'apesanteur, en termes de réponse neuro-vestibulaire" mais aussi "comment notre cerveau interprète les signaux provenant des différents systèmes vestibulaires, de nos oreilles internes, de nos yeux, de notre haptique - la façon dont nous interagissons avec les objets." Pouvoir répéter les expériences dans le temps est cruciale : "nous sommes encore en train d'étudier le sujet en regardant ce qui se passe 4 mois après nos premières expériences, la différence entre les deux et aussi la différence avec ce qui se passe au sol."

La Station spatiale internationale a aussi reçu des invités très spéciaux récemment. "De nouvelles expériences ont vu le jour, comme je le disais - il y en a une ici dans le module Columbus. A côté de moi il y a de minuscules créatures qui sont très, très, très résistantes - on les appelle rotifères, et elles sont très robustes face aux conditions extrêmes."

Leur voyage n'a pas été de tout repos. "Elles sont arrivées gelées, je les ai décongelées et elles sont maintenant en apesanteur. Elles vont rester ici pendant un certain temps. Si nous pouvons voir comment le génome de certaines des ces créatures évolue, peut-être que nous pourrons comprendre aussi comment l'expression génétique des humains change lorsque nous sommes en orbite."

Lors de la prochaine chronique, Luca Parmitano évoquera la fin de l'année et la fin de sa mission à bord de l'ISS qui arrive bientôt.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.