DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Il installe des plaques nominatives devant les domiciles de victimes de la Shoah

Capture d'écran du reportage
Capture d'écran du reportage   -  
Tous droits réservés
.
Taille du texte Aa Aa

Voilà près de trente ans que Gunter Demnig installe des Stolpersteine. Disséminés aux quatre coins de l'Europe, ces carrés de laiton de 10 cm par 10 cm scellés à même le sol sont tous estampillés du nom d'une victime de l'Holocauste. À Memmingen dans le sud de l'Allemagne, l'artiste à l'origine du projet à posé la 75 000ème d'entre elles. 75 000 fois qu'il laisse cette marque devant le dernier domicile connu d'une personne morte durant la seconde guerre mondiale, pour ne pas oublier. Ce geste est presque devenu une obsession.

"Avec chaque lettre martelée, les mots prennent un nouveau sens, le "meurtre" et la "mort" ne sont pas juste des mots, mais quelque chose de réel que vous pouvez tenir entre vos main" explique l'artiste qui a posé ses Stolpersteine dans plus de 1200 villes à travers l'Europe et la Russie, faisant de son projet, le plus grand monument décentralisé au monde dédié à l'Holocauste.

"C'est devenu l'oeuvre de ma vie, et je m'y suis accompli. Peut-être qu'un artiste travaillant dans un atelier comme peintre ou sculpteur ne fait pas l'expérience de ce que j'ai dans la rue" analyse l'artiste qui, du haut de ses 70 ans, a décidé de consacrer sa vie à cette oeuvre.

"Une personne n'est oublié que lorsque son nom est oublié" rappelle Gunter Demnig citant le Talmud. Sa tâche semble infinie : entre 5 et 6 millions de personnes de confession juive ont perdu la vie de 1941 a 1945 durant la Shoah.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.