DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Nouvelles représailles anti-américaines contre une base en Irak

euronews_icons_loading
Nouvelles représailles anti-américaines contre une base en Irak
Tous droits réservés  Felipe Dana   -   Felipe Dana
Taille du texte Aa Aa

Dix jours après la mort du général iranien Qassem Soleimani, les représailles se poursuivent contre les intérêts américains dans la région. Des roquettes se sont abattues dimanche sur une base américaine en Irak, ne faisant aucune victime mortelle, la quasi-totalité des troupes ayant déjà quitté ce site, dans la région de Balad.

Ce dimanche, le leader du Hezbollah, la mouvance chiite pro-iranienne, a une nouvelle fois mis en garde les États-Unis :

Les Américains doivent retirer leurs bases, soldats, officiers et navires de notre région. Ils doivent partir (...) Ils vont payer le prix fort de leur erreur"
Hassan Nasrallah
Chef du Hezbollah

La semaine dernière, Hassan Nasrallah avait déjà appelé à la vengeance suite à la mort de Qassem Soleimani. "C'est l'armée américaine qu'il l'a tué, c'est elle qui va en payer le prix", avait-il notamment déclaré.

Depuis la frappe ciblée contre le général iranien, les tirs de roquette contre les intérêts américains dans la région se sont multipliés, visant une base aérienne et la Zone verte de Bagdad.

Le Parlement irakien s'est prononcé en faveur du départ des troupes de la coalition.