DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Melbourne intoxiquée, mais des pluies sont attendues

Melbourne intoxiquée, mais des pluies sont attendues
Tous droits réservés
AuBC
Taille du texte Aa Aa

Melbourne, capitale de l'état de Victoria en Australie, est enveloppée d'un nuage de fumée toxique dégagé par les incendies en cours. Résultat, le niveau de pollution a atteint un stade "dangereux", et les autorités sanitaires ont conseillé aux habitants de demeurer chez eux. Ce brouillard ne devrait toutefois pas demeurer sur Melbourne toute la semaine. Un temps pluvieux et un changement de direction du vent sont enfin attendus.

"Du jour au lendemain, la qualité de l'air a atteint le pire niveau au monde à Melbourne. Cela est évidemment dues aux températures plus fraîches de la nuit, les particules de polluants se concentrant et ne pouvant quitter le sol. Le chef de l'environnement me dit que la situation va s'améliorer au cours de la journée, donc avec des températures plus chaudes, les particules vont pouvoir s'élever, mais oui, la qualité de l'air a été très, très mauvaise à Melbourne," a expliqué Brett Sutton, administrateur en chef de la santé de l'Etat de Victoria.

Cette pollution engendrée par des feux sans précédent a obligé les organisateurs de l'Open de tennis d’Australie à suspendre un temps les entraînements des joueurs et les matchs de qualifications avant de les autoriser à nouveau, une décision contestée par certains joueurs et les amateurs de tennis :

"Pour les joueurs, l'Open d’Australie devrait être suspendu. même si ça ne me réjouirait pas du tout parce que j'ai demandé des récup pour les matchs du jour."

"Mais bien sûr qu'on sera déçu si l'Open d’Australie ne se poursuit pas, très déçus".

Depuis le début des ces feux dévastateurs en septembre 2019, un milliard d'animaux ont été tués, au moins 27 personnes sont décédées, plus de 2.000 maisons ont été détruites et une zone de 10 millions d'hectares ( plus grande que la Corée du Sud ) est partie en fumée. La ministre australienne de l'Environnement a prévenu que, dans certaines régions, les koalas devront être classés espèce en danger.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.