DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Enquête préliminaire ouverte contre Ségolène Royal

euronews_icons_loading
Enquête préliminaire ouverte contre Ségolène Royal
Tous droits réservés  Capture d'écran / AFP
Taille du texte Aa Aa

Ségolène Royal dans la tourmente. Une enquête préliminaire du Parquet national financier (PNF) a été ouverte contre l'ex-candidate à la présidentielle de 2012. Nommée ambassadrice des pôles par le gouvernement Macron, un poste non rémunéré, elle aurait tout de même utilisé à des fins personnelles l'enveloppe budgétaire allouée, comme l'avait déjà affirmé nos confrères de France info et France Inter au mois de novembre. A l'époque, Ségolène Royale avait nié en bloc les accusations.

Quant à sa mission d'ambassadrice des pôles selon toutes vraisemblances, elle pourrait prendre fin. Dans une lettre du ministères des Affaires étrangères que l'ancienne ministre de l'Environnement a publié sur les réseaux sociaux, il est "envisagé" d'y mettre un terme.

Le Canard Enchaîné fait état d’une information dont voici le contenu exact. En fait, je ne suis pas convoquée car le...

Publiée par Ségolène Royal sur Mardi 14 janvier 2020

Ségolène royale y est accusée d'avoir manqué à son "devoir de réserve" en prenant des positions critiques publiques du gouvernement. Une référence à ses récentes sorties sur les réseaux sociaux, au sujet de l'usage des pesticide ou encore la réforme des retraites.

Edouard Philippe a réagi ce mercredi en demandant à son ambassadrice davantage de clarté. L'accusant au passage d'utiliser sa position pour revenir en politique.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.