DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Contrôle des armes à feu : les Américains sont contre à Richmond

euronews_icons_loading
Contrôle des armes à feu : les Américains sont contre à Richmond
Tous droits réservés
Associated Press - Mike Morones
Taille du texte Aa Aa

C'était une démonstration de force contre de nouvelles mesures de contrôle des armes à feux en Virginie.

Des dizaines de milliers d'américains pro-armes, en grande majorité des hommes blancs et armés jusqu'au dent, en tenue commando ou de chasseur pour certains, se sont rassemblés à Richmond en Virginie. Ils s'opposent à une nouvelle législation portée par les démocrates au pouvoir dans l'Etat de Virginie.

Toute tentative pour contrôler la prolifération des armes à feu est toujours un point de crispation dans le débat national américain qui émerge à chaque tuerie. Le rassemblement avait été placé sous haute surveillance de peur de dérapage, mais la manifestation s'est déroulée pacifiquement :

"On est venu simplement pour montrer notre solidarité à nos frères de Virginie. Il n'y a rien de mal à cela. Il ne devrait rien avoir de mal à ça. Notre nation est fondée sur les armes à feux."

"Je suis né et j'ai été élevé ici et je ne veux pas que le gouvernement me prive de mes droits, de ma liberté, de mon droit divin à assurer ma protection."

APTN

Le Président américain, le républicain Donald Trump, grand défenseur du lobby pro-armes, à évidemment soutenu les manifestants réunis à Richmond, twittant que les démocrates de Virginie travaillaient dur pour les priver du second amendement et que ce n'était qu'un début, terminant par un votez républicain en 2020.

La nouvelle réglementation démocrate interdirait d'acheter plus d'une arme de poing par mois, les antécédents judiciaires des acheteurs seraient réclamés, elle permettrait aux autorités locales d'interdire les armes dans les bâtiments et les parcs publics. elle permettrait aussi à un juge de saisir les armes d'individus considérés comme dangereux.

Rien de contestable donc du point de vue européen...

Etat frontalier de la capitale Washington, la Virginie, est passée en novembre dernier dans l'escarcelle des démocrates. Et ils avaient alors promis de s'attaquer au laxisme qui entoure le contrôle des ventes d'armes, après le choc provoqué par la tuerie de Virginia Beach, qui avait fait 12 morts en mai 2019.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.