DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Grand Prix de Tel Aviv : jour historique pour le judo australien

euronews_icons_loading
Grand Prix de Tel Aviv : jour historique pour le judo australien
Tous droits réservés  AP Photo/Ariel Schalit   -   Ariel Schalit
Taille du texte Aa Aa

Katharina Haecker est entrée dans l'histoire du judo australien. Vendredi lors de la deuxième journée du Grand Prix de Tel Aviv, la championne de 27 ans a ouvert son compteur sur la scène internationale en décrochant au passage la première médaille d'or de son pays.

Dans la catégorie des moins de 63kg, cette Australienne née à Hambourg n'a laissé aucune chance en finale à la Canadienne Catherine Beauchemin Pinard. Sa victoire finale est assurément l'une des sensations de cette première épreuve de la saison.

Sa première médaille d'or en Grand-Prix lui a été remise par M. Vladimir Barta, directeur sportif de la Fédération internationale de judo.

"Je pense qu'il est très important, surtout pour les jeunes espoirs cadets et junior, de voir que l'on peut aussi remporter des médailles et parvenir à s'imposer dans une épreuve du Grand Prix. La relève arrive et j'espère que ce succès les inspirera.", a-t-elle expliqué.

Aslan Lappinagov affrontait de son côté le Grec Alexios Ntanatsidis dans un duel explosif des moins de 81kg. Le Russe, habitué des récompenses, est allé chercher sa troisième médaille d'or dans le World Tour de l'IJF. Il a écarté, sur un brillant Uchi Mata, son dernier adversaire du tournoi.

Aslan Lappinagov a reçu sa médaille de Armen Bgdasarov, également directeur sportif de la Fédération internationale de judo.

"J'ai combattu contre lui, je crois cinq fois, nous nous connaissons très bien", analyse Lappinagov. "Nous savons à quelles techniques nous attendre, et quelle défense adopter. Je savais qu'un Uchi Mata était une bonne option, c'est pourquoi j'y suis allé, et heureusement ça a marché".

En finale des moins de 70kg, la Britannique Sally Conway a réussi à passer un Ashi-waza tout en puissance. De quoi déséquilibrer son adversaire coréenne et l'emporter tranquillement par Ippon. Une démonstration pour la médaillée de bronze mondiale et olympique.

L'italien Fabio Basile sur la plus haute marche du podium en moins de 73 kg. La juste récompense d'une journée de judo phénoménale, qui l'a vu enchaîner les Ippons. En finale, le champion olympique des moins de 66kg n'a fait qu'une bouchée d'un adversaire diminué en raison d'une blessure.

C'est Juan Carlos Barcos, directeur de l'arbitrage de l'IJF qui a remis sa médaille à Basile.

Et notre prise du jour, nous provient de la même catégorie de poids et est l'oeuvre de Ferdinand Karapetian. L'arménien était en feu aujourd'hui, et a encore fait parler la poudre, comme sur cette technique : un Ura Nage stratosphérique et surtout gagnant.

Pour ce deuxième jour de compétition à Tel Aviv, le public israélien en a encore pris plein les yeux.