DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

31 janvier : la vodka célèbre ses 155 ans, le jour où Dmitri Mendeleev soutint sa thèse

euronews_icons_loading
31 janvier : la vodka célèbre ses 155 ans, le jour où Dmitri Mendeleev soutint sa thèse
Tous droits réservés
AP
Taille du texte Aa Aa

Une légende russe raconte que la vodka est née il y a 155 ans, le 31 janvier 1865, le jour où le chimiste Dmitrii Mendeleev, le père de la classification périodique des éléments, a soutenu sa thèse de doctorat sur l'interaction de l'alcool et de l'eau et c'est de là que viendrait le rapport idéal des 40% qu'on retrouve dans la vodka.

Le point sur le mythe est la réalité avec l'historien Pavel Siutkin : "C'est au début du XIXe siècle, sous Alexandre 1er, que voit le jour l'appareil qui permet de mesurer la qualité des liquides distillés. Cet appareil ressemble à une petite boite graduée, dans laquelle on versait le liquide qui devait être vérifié. D'abord, on chauffait la boite une température de 80 % et ensuite, on enflammait le liquide. Si la moitié se consumait, c'était du polugar, ce qui signifie en russe "à moitié consumé" et c'était un produit qui titrait en moyenne à 38 degrés 5. Si moins de la moitié se consumait, cela siginifiait qu'il y avait davantage d'eau, on parlait alors de "nedogar" - pas entièrement consumé. Si à l'inverse, si plus de la moitié se consumait, on parlait de "peregar" - trop consumé.

On observe peu à peu un retour aux pratiques anciennes de la distillation qui se sont perdues dans la période soviétique. Aujourd'hui, on trouve des boissons de bonnes qualités qui sont produites non seulement par l'industrie, mais aussi par des particuliers."

"Qu'importe le flacon, pourvu qu'on est l'ivresse" - la citation est d'Alfred Musset et la vodka - avec modération.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.