EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

"Brexit is done!" : le Royaume-Uni, entre joie et tristesse

"Brexit is done!" : le Royaume-Uni, entre joie et tristesse
Tous droits réservés AP
Tous droits réservés AP
Par Julien Pavy avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

A Londres, les partisans du Brexit ont célébré la sortie de l'Union européenne. Mais la tristesse domine chez les anti-Brexit, notamment en Écosse et en Irlande du Nord.

PUBLICITÉ

Minuit à Londres. Les cloches de Big Ben sonnent officiellement la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Trois ans et demi après le référendum, des milliers de partisans du Brexit laissent éclater leur joie devant le Parlement britannique. Nigel Farage, l'un de leur plus fervent porte-voix, est aux anges.

Boris Johnson : "Le rideau s'ouvre sur un nouvel acte"

La façade du 10 Downing Street se pare des couleurs de l'Union Jack. Pour le Premier ministre Boris Johnson, ce jour marque le début d'une nouvelle ère pour le Royaume-Uni :

"C'est le moment où l'aube se lève et le rideau s'ouvre sur un nouvel acte de notre grand drame national. Nous devons utiliser ces nouveaux pouvoirs, cette souveraineté retrouvée, pour apporter les changements pour lesquels les gens ont voté", déclare le Premier ministre britannique.

L’Écosse, pro-européenne, réclame l'indépendance

Le Royaume est loin d'être uni derrière le Brexit.  A Édimbourg en Écosse, les opposants à la sortie ont organisé, drapeaux européens en main, une veillée aux chandelles.

L’Écosse veut profiter du Brexit pour organiser un nouveau référendum d’indépendance et intégrer l'Union européenne.  La Première ministre Nicola Sturgeon a envoyé une lettre en ce sens aux 27 États membres.

Inquiétude en Irlande du Nord

En 2016, les Écossais s'étaient majoritairement prononcés pour le maintien dans l'Union européenne, tout comme l'Irlande du Nord, où la question de la frontière avec la République d'Irlande alimente toujours les inquiétudes, en particulier chez les communautés vivant aux abords de la zone frontalière

Brexit is done ! Le Parlement de Westminster peut s'éteindre. Un nouveau chapitre s’ouvre pour le Royaume-Uni.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Brexit : Londres va devoir rassembler un royaume désuni

Le Royaume-Uni cherche à rétablir ses relations avec l'UE

Nigel Farage fait volte-face et se présente aux élections britanniques