DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Caucus dans l'Iowa : un mauvais départ pour les démocrates aux États-Unis

euronews_icons_loading
Pete Buttigieg devant ses supporteurs à Des Moines, dans l'Iowa.
Pete Buttigieg devant ses supporteurs à Des Moines, dans l'Iowa.   -   Tous droits réservés  AP Photo/Charlie Neibergall   -   Charlie Neibergall
Taille du texte Aa Aa

Le marathon des primaires pour désigner le démocrate qui affrontera Donald Trump à la présidentielle américaine a commencé lundi soir dans l'Iowa, mais la soirée a tourné à la confusion en raison d'un gros retard dans la publication des résultats. Cinq heures après le coup d'envoi des "caucus", le Parti démocrate n'était pas en mesure de dire quand les résultats seraient annoncés. Pas avant mardi dans la journée, selon certains médias américains. Les organisateurs évoquaient des "incohérences" dans leur compilation et expliquaient vouloir s'assurer de la fiabilité des données.

Surprise, l'ancien maire de South Bend, dans l'Indiana, Pete Buttigieg, a quasiment déclaré sa victoire.

S'adressant à ses partisans à Des Moines, le candidat démocrate à la présidence a dit : "ce soir, un espoir improbable est devenu une réalité indéniable."

Dans ce même discours, Pete Buttigieg a reconnu une certaine confusion, en disant : "nous ne connaissons pas tous les résultats", puis il a ajouté : "Iowa, vous avez surpris la nation".

Les sondages effectués dans les caucus de l'Iowa ont montré que Pete Buttigieg faisait aussi partie des favoris parmi les 11 candidats, aux côtés de la sénatrice du Massachusetts Elizabeth Warren, du sénateur du Vermont Bernie Sanders et de l'ancien vice-président Joe Biden.

"Quand les résultats seront annoncés, j'ai le sentiment que nous allons avoir un très beau succès ici en Iowa", avait lancé en début de soirée le sénateur Bernie Sanders à ses partisans.

L'ancien vice-président Joe Biden, lui, s'est montré plus prudent en prédisant un vote "serré".

Quant à Elizabeth Warren, elle a parlé d"un gâchis" et déclaré "chaque seconde qui passe compromet un peu le processus démocratique américain".

Donald Trump lui a remporté d'emblée les "caucus" républicains dans l'Iowa : une simple formalité pour le président sortant.