DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Présidentielle américaine : le "caucus" de l'Iowa marque le début des primaires démocrates

euronews_icons_loading
Présidentielle américaine : le "caucus" de l'Iowa marque le début des primaires démocrates
Tous droits réservés
euronews
Taille du texte Aa Aa

Le caucus de l'Iowa marque ce lundi le coup d'envoi de la primaire démocrate aux Etats-Unis, en vue de déterminer qui défiera Donald Trump lors de la présidentielle de 2020.

C'est le top départ à ne pas rater pour les candidats démocrates, qui définira à coup sûr le reste de la course.

Dans l'Iowa, les 600 000 habitants affiliés au parti démocrate sont invités à désigner les délégués d'un candidat. A l'issue des primaires dans tous les Etats, celui qui détient ensuite une majorité de délégués est en principe désigné candidat démocrate à la présidentielle.

Qui sont les favoris ?

Sur les onze candidats, quatre semblent se détacher : le sénateur socialiste Bernie Sanders, qui avait été battu par Hillary Clinton en 2016, est au coude-à-coude avec l'ancien vice-président Joe Biden.

Viennent ensuite l'ex-maire de South Bend (Indiana) et ex-militaire de 38 ans Pete Buttigieg, premier candidat à la Maison-Blanche ouvertement gay, et la sénatrice progressiste Elizabeth Warren.

La sénatrice modérée Amy Klobuchar, 59 ans, a récemment grimpé dans les intentions de vote.

Un "caucus", c'est quoi ?

Pour cette élection, pas d'isoloir, ni de vote à bulletin secret. Le vote se déroule lors d'assemblées locales, appelées "caucus", pendant lesquelles chacun se place sous la bannière du candidat de son choix, à la vue de tous.

"Ce n'est pas vraiment une élection", explique Dave Peterson, politologue à l'Université de l'Iowa. "Les électeurs ne se présentent pas juste pour remplir un bulletin de vote à n'importe quel moment de la journée, comme c'est le cas pour la présidentielle. Dans ce cas précis, tout le monde doit être réuni à 19 heures. ils se rencontrent et se répartissent en différents groupes de supporters en faveur d'un candidat."

L'Iowa a beau être un petit Etat (3 millions d'habitants), ce caucus a pris une importance capitale au fil des scrutins présidentiels.

Tel un jeu de dominos, il s'avère déterminant pour la suite des primaires, et même pour la course à la Maison Blanche.

Après la primaire de l'Iowa, suivront le New Hampshire, le Nevada, ou encore la Caroline du Sud, avant le Super Tuesday du 3 mars, pendant lequel une quinzaine d'Etats votent. Des échéances qui devraient clairement donner la tendance.

Convaincre les indécis

En cette fin de campagne, des milliers de bénévoles ont arpenté les rues, frappé aux portes, pour distribuer des tracts, ou encore passer de nombreux coups de téléphone pour convaincre les indécis dans la dernière ligne droite.

Et ils sont nombreux. Près de la moitié des électeurs disaient la semaine dernière ne pas avoir encore fait leur choix. Des vétérans du parti s'attendent eux à une mobilisation qui pourrait dépasser le record enregistré en 2008, lorsque Barack Obama avait gagné dans l'Iowa.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.