DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Caucus, délégués et "Super Tuesday" : comment fonctionnent les primaires américaines ?

euronews_icons_loading
Meeting de Bernie Sanders, candidat aux primaires démocrates, à Sioux City, dans l'Iowa,  le 26 janvier 2020.
Meeting de Bernie Sanders, candidat aux primaires démocrates, à Sioux City, dans l'Iowa, le 26 janvier 2020.   -   Tous droits réservés  AP Photo/John Locher,
Taille du texte Aa Aa

Aux Etats-Unis, le caucus de l'Iowa, qui a eu lieu ce 3 février, marque pour les démocrates le début officiel des primaires. L'objectif de ce processus, véritable marathon électoral de plusieurs mois, est de déterminer qui va affronter l'actuel président, le républicain Donald Trump lors de l'élection présidentielle en novembre prochain.

Ces primaires vont être au cœur de l'actualité américaine dans les mois prochains, avec ses caucus, ses délégués, son Super Tuesday, etc. Pour y voir plus clair, Euronews vous explique comment elles vont se dérouler.

Un marathon électoral

Les prétendants démocrates au poste suprême sont nombreux : il y a eu plus de 20 candidats déclarés à un moment donné. Mais la liste a déjà commencé à se réduire au fur et à mesure des abandons causés par des sondages décevants ou des levées de fonds insuffisantes.

A la fin, il n'en restera qu'un - ou une - qui devra convaincre le jour de l'élection présidentielle, quelques 252 000 000 citoyens étasuniens en âge de voter, pour faire de Donald Trump, un président à un seul mandat. Ce qui n'est plus arrivé depuis George H. W. Bush, locataire de la Maison Blanche entre 1989 et 1993.

Le locataire actuel, Donald Trump - le 45e président des Etats-Unis - est lui largement considéré comme le candidat républicain, malgré son implication dans une procédure de destitution. Et, si d'autres républicains sont candidats, il devrait, sauf surprise, être candidat à sa succession. De nombreux Etats prévoient, de plus, de ne pas organiser de primaires républicaines.

Le caucus de l'Iowa

L'Iowa est le premier État à voter pour les candidats des partis et le fait par le biais non pas d'un scrutin classique, mais d'un caucus. Le fait que ce soit le premier rendez-vous lors duquel les électeurs s'expriment officiellement en fait une étape importante de la saison des élections primaires.

AP Photo/Gene J. Puskar
Une sympathisante démocrate, avant le début du vote lors du caucus organisé dans l'Etat de l'Iowa, à Fort Dodge le 3 février 2020.AP Photo/Gene J. PuskarGene J. Puskar

Processus sans équivalent en France, le caucus est un rassemblement d'électeurs à un moment bien précis de la journée où les membres du parti choisissent leur candidat. Ces réunions peuvent avoir lieu dans des églises, des écoles ou des mairies. Elles sont financées par les partis politiques.

Lors de ces réunions, les électeurs démocrates se réunissent par affinité de candidat puis votent publiquement. Ils peuvent même changer leur choix en votant "avec leurs pieds" en rejoignant un autre groupe, si le candidat qu'ils ont choisi n'obtient pas le résultat plancher de 15 % des voix. Les républicains assistent également aux réunions locales mais eux votent dans des urnes lors de ces réunions.

"L'influence [de l'Iowa] est moins liée au nombre d'électeurs dans l'État qu'au fait même qu'il soit le premier [à s'exprimer]. Mais il s'agit aussi de voir le degré d'engagement des électeurs de l'Iowa, et de la façon dont ils se rendent aux événements, voient les candidats et les interpellent souvent par des questions", explique David Redlawsk, professeur à l'université du Delaware.

Selon le professeur Redlawsk, le caucus de l'Iowa est déterminant à bien des égards, par les attentes qui reposent sur ce vote. Si un candidat y réussit mieux - ou moins bien - que prévu, cela va influencer ses perspectives et pourra conférer au candidat un élan particulier pour la suite des primaires.

Des élections anticipées

À chaque caucus, ou primaire, remporté, les candidats "gagnent" des délégués. Ces derniers sont affectés pour représenter les électeurs d'un Etat donné. Ils désigneront ensuite le "ticket" (président et vice-président) lors de la convention de leur parti.

À l'inverse de l'Iowa et de son caucus, la plupart des États organisent une élection primaire, financée par le gouvernement de l'État. Leur fonctionnement est plus classique : les électeurs se rendent dans un bureau de vote - normalement ouvert toute la journée - pour y voter à bulletin secret.

La primaire peut être ouverte ou fermée, ce qui signifie que, dans certains États, il n'est pas nécessaire d'être membre d'un parti spécifique pour s'exprimer sur le choix de candidats de ce parti.

Après le caucus de l'Iowa, les prochaines élections sont prévues :

  • dans le New Hampshire, le 11 février pour une primaire
  • au Nevada, pour un caucus le 22 février
  • en Caroline du Sud, le 29 février pour une primaire

Scrutins après scrutins, le nombre de candidats démocrates se réduira sans doute, ceux ayant le moins de chance jetteront l'éponge.

Le "Super Tuesday" ou Super mardi

Plusieurs États organisent des élections primaires en même temps - un jour appelé "Super Tuesday", le Super mardi. Ce 3 mars, des primaires se tiendront dans pas moins de 14 États.

Cette journée va être un moment-clé pour le parti démocrate, car les deux États les plus peuplés des Etats-Unis, la Californie et le Texas, organisent cette année leurs primaires lors de ce Super mardi.

"Environ 40% de tous les délégués démocrates seront élus lors du Super mardi. L'enjeu est grand."
M. Redlawsk.

Après ce Super mardi, la course à l'investiture passe par les derniers Etats qui n'ont pas encore rendu leur verdict. La route des primaires prend fin en juin prochain avec les dernières primaires.

Les conventions, ligne d'arrivée des primaires

À la fin de ce marathon électoral, les partis désignent officiellement leurs candidats lors d'une convention - un grand rassemblement au cours duquel le ou les derniers candidats en lice prononcent un discours, en forme de grand oral. Ensuite, les délégués issus des caucus et primaires votent et valident officiellement le candidat de leur parti à l'élection présidentielle.

Cette année, les démocrates tiendront leur convention en juillet à Milwaukee dans le Wisconsin. Celle des républicains aura, elle, lieu à Charlotte, en Caroline du Nord, fin août. Elles marqueront la fin des primaires et le début de la campagne présidentielle nationale.

L'élection présidentielle aura lieu le 3 novembre 2020, date à laquelle les électeurs votent dans chaque État de manière indirecte - via un système de grands électeurs - pour le futur président. Le candidat qui décroche suffisamment d'États pour obtenir au moins 270 des 538 grands électeurs, remporte l'élection et devient le nouveau président des Etats-Unis.